Vous recherchez une actualité
Actualités

RAGE: Du tabac génétiquement modifié pour produire des anticorps

Actualité publiée il y a 5 années 9 mois 3 semaines
FASEB Journal

Cette recherche du FASEB Journal montre que des plants de tabac transgéniques pourraient être utilisés pour produire des anticorps protecteurs contre la rage, au bénéfice des patients des pays en développement. Cette étude de la St. George's, University (Londres) montre que ce nouvel anticorps agit en empêchant le virus de se fixer aux terminaisons nerveuses situées autour de la morsure et d’atteindre le cerveau.

Le tabac reste mauvais pour la santé, mais en version génétiquement modifiée (nommée Nicotiana benthamiana), il peut fournir un remède peu coûteux pour le virus de la rage, un virus qui continue à tuer des milliers de personnes à travers le monde en développement et des centaines de voyageurs internationaux. Le Dr Leonard deux, chercheur en Immunologie à St. George, Université de Londres rappelle qu'une infection non traitée est mortelle. Pouvoir produire un anticorps peu coûteux via une plante transgénique ouvre la perspective d'une prévention accessible aux familles à faible revenu des pays pauvres. Son équipe a adapté les séquences de l'anticorps afin que les humains puissent le tolérer. Ensuite, l'anticorps a été produit en utilisant des plants de tabac transgéniques comme « plate-forme » de production bon marché. L'anticorps a été purifié grâce aux feuilles de la plante et caractérisé quant à sa composition en protéines et en sucre. Les chercheurs montrent son efficacité sur un large éventail de virus de la rage et identifient le site d'accueil de l'anticorps sur l'enveloppe virale. Dans les pays en développement, où les coûts de fabrication des traitements sont trop élevés, ces anticorps humanisés grâce au tabac génétiquement modifié sont une issue possible pour élargir l'accès au traitement et sauver plus de vies.


Source: FASEB Journal January 31, 2013, doi: 10.1096/fj.12-219964 fj.12-219964 Production, characterization, and antigen specificity of recombinant 62-71-3, a candidate monoclonal antibody for rabies prophylaxis in humans (Visuel © Deyan Georgiev - Fotolia.co, virus NIH)

Autres actualités sur le même thème

Pages