Vous recherchez une actualité
Actualités

RÉFORME LMD: Pour les Orthophonistes et les Kinés aussi

Actualité publiée il y a 6 années 8 mois 1 jour
Ministère de la santé

« Master! Victoire: La Profession satisfaite! », communique déjà la Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO). La Ministre de la Santé, Marisol Touraine, et la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, ont finalement intégré dans le schéma Licence-Master-Doctorat (LMD) la formation des orthophonistes et celle, également des masseurs-kinésithérapeutes.

Engagée depuis 2007 et appliquée en 2010, « chez » les infirmiers et infirmières, la réforme LMD (Licence-Master-Doctorat) avait permis aux infirmiers déjà en exercice de choisir entre cette revalorisation de statut et de salaire en échange d'un départ à la retraite repoussé à 60 ans ou de rester en catégorie B et pouvoir toujours partir à la retraite à 55 ans. Les étudiants en soins infirmiers entrés en IFSI après 2010, ont ensuite pu entrer dans un processus LMD. Dès la rentrée 2013, orthophonistes et Masseurs-kinésithérapeutes accèdent au schéma LMD : Aujourd'hui, les Ministères concernés confirment la reconnaissance du certificat de capacité d'orthophoniste au grade de master et du diplôme d'Etat de masseur-kinésithérapeute au grade de licence. De plus, l'année précédant l'admission dans ces études (année universitaire ou de classe préparatoire) est reconnue et créditée de 60 ECTS (European Credit Transfer System) qui offriront, le cas échéant, aux étudiants un accès direct en seconde année de master. La réforme LMD, précise les Ministères, répond aux évolutions des besoins de santé, ainsi qu'aux attentes de longue date de ces professionnels de santé. « Une juste reconnaissance ! », écrit le FNO : « Cette reconnaissance au grade Master est l'aboutissement de l'engagement fort de toutes les composantes de la profession dans les travaux de réingénierie, une reconnaissance qui va lui permettre de poursuivre les évolutions nécessaires à son avenir et à maintenir la qualité des soins délivrés au patient !» La FNO se réjouit et se félicite de cette reconnaissance pour laquelle elle œuvre depuis 2002.

Autres actualités sur le même thème