Vous recherchez une actualité
Actualités

SÉDENTARITÉ: 5 heures d'écran par jour et c'est le risque d'embolie fatale

Actualité publiée il y a 4 années 1 mois 3 semaines
ESC Congress 2015

Regarder trop longtemps la télévision ou passer un temps prolongé devant l’écran vient d’être associé à un risque plus élevé d'embolie pulmonaire fatale, révèle cette étude de l'Université d'Osaka (Japon), présentée au Congrès 2015 de l’European Society of Cardiology (ESC). Plus que l’écran lui-même, c’est à nouveau la sédentarité et la station assise prolongée qui sont incriminées.

L'embolie pulmonaire est une maladie grave, parfois mortelle, caractérisée par l'apparition soudaine de symptômes tels que des douleurs de poitrine ou une forte difficulté à respirer. La maladie est causée par l'obstruction des artères pulmonaires par des caillots de sang, généralement formé dans les vaisseaux de la jambe. Les facteurs de risque incluent le cancer, un alitement ou la position assise prolongés et l'utilisation d'un contraceptif oral. Cette étude est la première à évaluer, de manière prospective, l'association entre regarder la télévision de manière prolongée et l'incidence de l'embolie pulmonaire fatale.


Le Dr Toru Shirakawa du Département de médecine sociale de l'Université d'Osaka et son équipe ont suivi durant 18 ans, 86.024 participants (36 007 hommes et 50 017 femmes) âgés de 40 à 79 ans sur leur temps d'écran (moins de 2,5 heures, de 2,5 à 4,9 heures et 5 heures ou plus par jour). Le décès par embolie pulmonaire a été identifié à partir des certificats de décès. Les chercheurs ont pris en compte l'âge au départ de l'étude, le sexe, les antécédents d'hypertension, de diabète, le tabagisme, la consommation d'alcool, l'indice de masse corporelle, la pratique de l'exercice physique et le statut ménopausique.

Au cours du suivi, 59 décès par embolie pulmonaire ont été recensés.

Ø L'analyse montre que 5 heures en moyenne de télévision au quotidien sont associées à un risque multiplié par 2 de risque d'embolie pulmonaire fatale vs moins de 2,5 heures par jour.

Ø Cette association est la plus forte chez les personnes de moins de 60 ans qui regardent la télévision plus de 5 heures par jour : leur risque d'embolie est multiplié par 6 vs <2,5 heures de télévision.

L'immobilité devant la télévision explique en partie le constat, commente l'auteur. « L'association entre une station assise prolongée et l'embolie pulmonaire a été signalée chez les pilotes de raid aérien dès la Seconde Guerre mondiale ».

Les mesures de prévention sont donc identiques à celles recommandées pour une station prolongée assise au travail : prendre régulièrement une pause, se lever, faire quelques pas et penser à s'hydrater régulièrement.

Il reste aussi à mieux sensibiliser le public au risque d'embolie pulmonaire lié aux longues périodes d'immobilité des jambes.

Source: ESC Congress 2015 29 Aug. 2015 Prolonged television watchers have higher risk of fatal pulmonary embolism

Plus d'études sur « les écrans et la santé »

Autres actualités sur le même thème