Actualités

STRESS: Être toujours au top est cher payé, même chez les babouins!

Actualité publiée il y a 10 années 11 mois 2 semaines
Science

C’est ce que nous explique cette équipe de Princeton. Être au sommet d'une hiérarchie sociale peut être plus cher payé qu'on ne le pense, selon cette étude menée sur 125…babouins sauvages suivis durant 40 ans, publiée le 15 juillet sur le site de la revue Science. Tout est question de stress...

Cette étude, "Life at the top” révèle que dans les populations de babouins sauvages, le rang le plus élevé, ou mâles "alpha" subit et souffre d'un niveau de stress plus élevé par rapport aux mâles situés en "dessous" hiérarchiquement, dits “beta”. Ces résultats peuvent contribuer à la compréhension des hiérarchies sociales et de l'impact de la domination sociale sur la santé et le bien-être, un sujet qui passionne les chercheurs en sociologie.


«Un aspect important de notre étude est que la position dominante pour un animal - et peut-être l'Homme? – est liée à des coûts et des avantages uniques qui lui sont associés, qui perdurent en périodes de perturbations majeures, comme en période de stabilité", explique l'auteur principal Laurence Gesquiere, du Département d'Ecologie et de biologie évolutive de Princeton. "Les babouins sont non seulement génétiquement proches des humains, mais comme les humains, ils vivent dans des sociétés très complexes."

Les mâles de plus haut rang, ou alpha, de ces populations de babouins sauvages endurent en effet des niveaux de stress plus élevés que leurs homologues de rang inférieur. L'étude a impliqué 125 babouins adultes mâles du Kenya, appartenant à 5 groupes sociaux. Leurs parcours de vie ont été suivis de manière individuelle et des données comportementales ont été recueillies durant 40 ans par l'équipe de recherche. Les chercheurs ont mesuré et suivi les niveaux d'une hormone du stress , la glucocorticoïde et de la testostérone sur des échantillons de matières fécales sur une période de neuf années et ont pu ainsi contrôler des variables importantes qui peuvent affecter les hormones du stress. La taille importante de l'échantillon et la longue période d'observation permettent de refléter les effets à long terme de la domination “sociale”.

Les résultats montrent que la vie “au top” a un coût réel: Pour maintenir leur position sociale, les babouins sont sous stress accru, impliqués dans un taux plus élevé de combats et de surveillance que les mâles bêta.

"Les babouins sont susceptibles d'être de bons modèles pour fournir des indications sur une position idéale dans une société complexe (…) Les êtres humains vivent aussi dans des sociétés stratifiées, et le statut social est bien connu pour être associé à certains effets sur la santé chez les humains”.