Vous recherchez une actualité
Actualités

TABAC: Pour une interdiction totale à l'intérieur et à l'extérieur de chez soi

Actualité publiée il y a 5 années 2 mois 1 jour
Preventive Medicine

Dans la lignée d’une recherche permanente de données d’efficacité des différentes mesures possibles anti-tabac, cette étude de l’Université de Californie-San Diego se montre en faveur de la mesure extrême, l’interdiction totale de fumer, à la maison et partout « en ville ». C’est la mesure la plus efficace, conclut l’étude, dans la revue Preventive Medicine.


Car interdire complètement et partout l'usage du tabac crée l'environnement idéal et le plus efficace pour arrêter, explique l'auteur principal, le Pr Wael K. Al- Delaimy, chef du service de santé mondiale à l'UC San Diego. Plus efficace que lorsque les fumeurs restent autorisés à fumer dans certaines parties de la maison. Idem, au niveau d'une ville entière ou d'un village, ajoute-t-il, et à la fois à la maison et en ville serait vraiment le plus efficace…

Pour une interdiction totale de fumer à l'intérieur et à l'extérieur de la maison, c'est la position de ces chercheurs californiens, à l'issue de leur sondage auprès de 1.718 fumeurs actuels identifiés comme un échantillon représentatif de la population californienne (un des premiers états à interdire le tabac dans les lieux publics).

Leur analyse constate que,

· l'interdiction totale de fumer à domicile est significativement associée à une consommation réduite et un taux de réussite élevé, alors que l'interdiction partielle n'apporte pas les mêmes résultats. Ainsi, vivre dans une maison avec une interdiction totale de fumer est associé à une chance plus que multipliée par 2 de réduire sa consommation (AOR (odds ratio ajusté): 2,4) et de faire une tentative d'arrêt (AOR: 2,3).

· Lorsque les fumeurs habitent une ville où l'interdiction de fumer est élargie, ils sont alors plus susceptibles de tenter de cesser de fumer et de réussir que dans des villes où l'interdiction ne vaut pas dans tous les lieux publics, en particulier en extérieur. Ainsi, la perception auto-déclarée de l'interdiction en ville, en plein air est associée à la réduction du tabagisme (AOR: 1,7) et aux tentatives d'arrêt (AOR: 1,8).

· L'interdiction à domicile s'avère particulièrement efficace chez les personnes de 65 ans et plus, chez les femmes et, globalement chez les foyers sans enfants. Car, dans ce cas, l'interdiction pèse plus sur la motivation du fumeur lui-même que sur la prévention du tabagisme passif pour les enfants.

· L'interdiction en ville mène à plus de tentatives chez les hommes, mais pas chez les femmes.

Si jusqu'ici le principal objectif d'une interdiction de fumer reste, essentiellement, de protéger les non-fumeurs contre le tabagisme passif, cette étude montre aussi l'efficacité de la mesure, si elle est totale, chez les fumeurs. Maintenant reste à régler la question de l'interdiction totale à domicile ?

Source: Preventive Medicine 26 November 2013 DOI: org/10.1016/j.ypmed.2013.11.018 Smoking ban policies and their influence on smoking behaviors among current California smokers: A population-based study (Visuel © evilratalex - Fotolia.com)

Lire aussi, sur le Tabagisme


Interstitiel escarre

Autres actualités sur le même thème

Pages


Interstitiel escarre