Vous recherchez une actualité
Actualités

Un PROBIOTIQUE efficace contre l'entérocolite nécrosante du prématuré

Actualité publiée il y a 6 années 21 heures 36 min
Journal of Pediatrics

Traiter les bébés prématurés avec des préparations à base de probiotiques pour maintenir leur équilibre intestinal naturel peut être efficace pour prévenir l'entérocolite nécrosante, une maladie intestinale commune et mortelle chez les prématurés. De précédentes études ont déjà montré que les nourrissons qui reçoivent des probiotiques en complément des tétées tolèrent de plus grands volumes d’alimentation par jour, suivent une croissance plus rapide et nécessitent moins de jours de traitement antimicrobien. Ici, les chercheurs de l’Université de Californie Davis passent en revue 2 souches et décident de poursuivre leurs essais sur l'une d'entre elles.

L'entérocolite nécrosante, deuxième cause de décès chez les nouveau-nés prématurés, touche 3 à 10% des nouveau-nés prématurés et environ 25% de ceux qui sont atteints de la forme grave succomberont à l'infection.


Mark Underwood, néonatologiste, professeur au Département de pédiatrie de l'Hôpital de UC Davis, et principal auteur de l'étude a évalué l'efficacité et la sécurité de 2 souches de probiotiques déjà reconnues, sur 12 nourrissons prématurés, en USIN, alimentés par préparation pour nourrissons et 9 nourrisons par lait maternel. Les nourrissons étaient nés entre 24 à 33 semaines de grossesse et pesaient moins de 1.500 grammes. Les 2 souches testées étaient Bifidobacterium longum ssp (sous-espèce) infantis et Bifidobacterium animalis ssp lactis. Ces 2 bactéries sont présentes naturellement dans le système -intestinal et inhibent la croissance des agents pathogènes et les bactéries nuisibles.

Dans une première phase, les nourrissons ont reçu au hasard soit B. infantis, soit B. lactis en doses croissantes sur 5 semaines. Une seconde phase a évalué les probiotiques chez les bébés prématurés nourris au lait maternel. Chaque nourrisson a été traité avec une souche pendant deux semaines et après une pause d'une semaine, a reçu l'autre souche pendant 2 semaines.

Le probiotique B. infantis plus efficace pour coloniser les bactéries saines : A l'analyse bactérienne des échantillons de matières fécales des nourrissons, B. infantis apparaît plus efficace pour coloniser les bifidobactéries, des bactéries saines, dans le tractus gastro-intestinal des nouveau-nés que B. lactis. Ainsi, les niveaux les plus élevés de bifidobactéries fécales ont été trouvés chez les nourrissons nourris au lait maternel et qui ont reçu le probiotique B. infantis, après une période de 2 semaines. Globalement, B. lactis se montre moins efficace que B. infantis dans la protection contre l'entérocolite nécrosante et ne parvient pas à maintenir la colonisation.

Aucun effet secondaire n'a été identifié après l'administration des deux souches de probiotiques. Les chercheurs vont soumettre une demande à la FDA pour un second essai clinique multicentrique pour évaluer l'innocuité et l'efficacité du probiotique B. infantis dans la prévention de l'entérocolite nécrosante chez les prématurés.

Source: Journal of Pediatrics 3 September 2013 doi:10.1016/j.jpeds.2013.07.017 A comparison of two probiotic strains of bifidobacteria in premature infants

Accéder aux dernières actualités sur les Probiotiques

Lire aussi : Les PROBIOTIQUES favorisent la prise de poids chez les GRANDS PRÉMATURÉS -

Autres actualités sur le même thème