Vous recherchez une actualité
Actualités

ACOUPHÈNES : Une question de nerf vague ?

Actualité publiée il y a 8 années 9 mois 1 semaine
Nature

La stimulation ciblée du nerf vague pourrait aboutir à une inversion à long terme des acouphènes, une déficience auditive invalidante qui affecte des millions de personnes dans le monde. Cette équipe de l'Université du Texas à Dallas rapporte, dans l’édition du 27 janvier de la revue Nature, que la stimulation du nerf vague jumelée avec l’émission de sons est parvenue à éliminer les acouphènes…chez le rat. Mais un essai clinique sur l'Homme, financé par les U.S. National Institutes of Health doit débuter dans les prochains mois.

Décrits comme un bourdonnement ou un sifflement dans les oreilles, les acouphènes provoquent une légère irritation pour certains jusqu'à être invalidante, douloureuse et insupportable pour d'autres. A titre indicatif, l'administration des vétérans de l'armée américaine consacre environ 1 milliard de $ par an en prestations d'invalidité pour acouphènes, raconte le Dr Michael Kilgard, professeur agrégé à l'Université du Texas à Dallas et co-auteur de l'article.


«Des changements dans le cerveau à la suite de lésions nerveuses ou d'un traumatisme cochléaire provoquent une activité neuronale irrégulière soupçonnée d'être la cause de nombreux types de douleurs chroniques mais aussi des acouphènes. Le cortex auditif utiliserait alors un trop grand nombre de neurones pour certaines fréquences», explique le chercheur "Mais en associant l'émission de sons de brèves stimulations du nerf vague, nous sommes parvenus à éliminer les symptômes physiologiques et comportementaux liés aux acouphènes chez le rat." Et ces améliorations ont persisté, sur les rats de laboratoire durant plusieurs semaines après le traitement.

En quelque sorte, les chercheurs entraînent le cerveau à ignorer les signaux nerveux qui simulent les sifflements : Cette méthode peu invasive qui consiste à générer une adaptabilité neuronale nous permet de manipuler avec précision les circuits du cerveau, qui ne pourraient être atteints avec des médicaments», explique l'autre co-auteur de l'étude, le Dr Navzer. « Le jumelage de sons avec la stimulation du nerf vague permet de reformer avec précision les circuits neuronaux endommagés et inverser la réaction anormale qui génère les acouphènes».

L'équipe de recherche prépare un essai clinique chez l'homme. Le principe de la stimulation du nerf vague (VNS) est déjà utilisé chez l'Homme pour le traitement de l'épilepsie et de la dépression. Les U.S. National Institutes of Health (NIH) viennent d'accorder aux chercheurs un budget d'1,7 million de dollars pour poursuivre leurs recherches. L'essai clinique pourrait commencer dès début 2011. Une électrode fixée sur le nerf vague gauche dans le cou sera fixée pour chaque participant, lors d'une consultation externe, puis à chaque session quotidienne, du lundi au vendredi et durant quelques semaines, les participants recevront ce traitement.

Aujourd'hui, les thérapies existantes pour les acouphènes ont une efficacité limitée et, souvent, doivent être modifiées au fil du temps, car elles deviennent inefficaces. Le traitement par VNS serait une nouvelle option et offrirait un espoir de disparition définitive des acouphènes, sans risque d'effets secondaires importants.