Vous recherchez une actualité
Actualités

ADDICTIONS: Tetris pour réduire le craving

Actualité publiée il y a 4 années 1 mois 3 jours
Addictive Behaviors

En jouant quelques minutes à Tetris, on pourrait réduire son appétence pour la nourriture, les cigarettes ou encore l'alcool, avait suggéré une précédente étude. Ce bénéfice est confirmé par cette nouvelle étude de l'Université de Plymouth qui teste Tetris dans la vraie vie. Les résultats, publiés dans la revue spécialisée Addictive Behaviors confirme que le jeu peut réduire les envies. De 70% de leur intensité ! Bref, une aide qui peut être utile pour aider les plus compulsifs à gérer leurs envies dans la vie quotidienne et sur des périodes de temps prolongées.

Tetris permet de « s'occuper la tête », montrait cette autre étude : quelques minutes de jeu contribuaient à réduire les flashbacks ou souvenirs intrusifs liés à l'expérience traumatisante d'un stress aigu. Tetris permet d'oublier ses fringales, suggérait aussi cette étude, publiée dans la revue Appetite et toujours signée de l'Université de Plymouth.


Mais cette étude est la première à évaluer l'effet Tetris dans la vraie vie, en dehors d'un laboratoire, chez 31 participants, âgés de 18 à 31 ans, suivis pour leurs troubles compulsifs alimentaires et invités 7 fois par jour à jouer 3 mn à des moments aléatoires de la journée.

Durant l'étude, la survenue d'envies a été constatée dans 30% des rapports quotidiens,

- 67% des envies ont trait à la nourriture et/ou aux boissons non alcoolisées,

- 22% de ces envies ont trait à d'autres « substances » comme le café, les cigarettes, le vin et la bière,

- 16% à des activités telles que dormir, jouer aux jeux vidéo, voir des amis ou avoir des rapports sexuels.

- Les envies de nourriture apparaissent, dans l'ensemble, moins intenses que les autres envies rapportées.

L'expérience montre que :

· jouer à Tetris interfère avec ces envies qu'elles soient de nourriture, de drogues, de cigarettes, d'alcool ou de café...

· que cet effet « Tetris » reste constant, ici durant les 7 jours de suivi de l'étude,

· qu'il entraîne une réduction de l'appétence de 56 à 70% quel que soit son objet.

C'est donc la démonstration que des interférences cognitives peuvent être utilisées pour réduire les comportements addictifs ou compulsifs : ici, Tetris occupe les processus mentaux qui soutiennent l'imagerie liée aux envies. Jouer à Tetris contribue à occulter ces envies au point que les auteurs appellent à poursuivre la recherche sur son recours dans la prise en charge de la toxicomanie.

Source: Addictive Behaviors 26 July 2015 doi:10.1016/j.addbeh.2015.07.020 Playing Tetris decreases drug and other cravings in real world settings (Visuel@Université de Plymouth / Lloyd Russell)

Lire aussi : OBÉSITÉ: Jouer à Tetris pour oublier ses fringales –

STRESS post-trauma: Tetris ou empiler des cubes pour ne pas y penser -

Autres actualités sur le même thème