Vous recherchez une actualité
Actualités

ALLÉGATIONS de santé: L'UE dit stop aux denrées alimentaires "trompeuses"

Actualité publiée il y a 7 années 5 mois 1 jour
Commission européenne

“Basses calories” (Low Energy) ou “0 calorie” (Energy Free) ou encore “Sans sucre” (Sugar free), ou enfin, « Hyper-protéïné » (High Protein), il y en a désormais 222, allégations de ce type, autorisées par la Commission européenne, à l‘issue du grand travail d’étude mené par l’Agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA). Des allégations aujourd’hui bien définies par des conditions précises auxquelles les produits alimentaires doivent obéir pour être en droit de les utiliser sur l’étiquette. Cette liste d’allégations, ressérée, aujourd’hui disponible en anglais va garantir aux consommateurs européens de pouvoir choisir les bons produits selon les bénéfices recherchés.

Si l'avantage est flagrant pour le consommateur, il ne l'est pas forcément pour les fabricants de produits alimentaires qui vont devoir revoir leur copie ou du moins leur étiquetage et leurs publicités pour bon nombre de produits. En revanche, ce nouveau cadre juridique va faire de ces allégations de vrais arguments de vente auxquels pourront se fier les consommateurs.


Cette liste de 222 allégations de santé approuvée par la Commission européenne est basée sur des années de travail des experts de l'EFSA car l'ensemble des Etats membres avaient transmis, au départ de l'examen, plus de 44.000 allégations en cours d'utilisation en Europe.

6 mois de sursis pour les fabricants: Dès la fin de l'année, la liste vaudra retrait du marché pour l'ensemble des denrées qui afficheraient des allégations trompeuses. Ainsi, es producteurs de denrées alimentaires disposent d'une période de six mois pour adapter leurs pratiques aux nouvelles exigences. Chaque Etat sera responsable À partir du début du mois de décembre 2012, toutes les allégations qui ne sont pas autorisées seront interdites. L'examen des allégations est toujours en cours, pour certaines, à l'Efsa, le travail n'est pas encore achevé. D'ores et déjà, plus de 1.600 ont déjà été retoquées par l'Efsa.

Autres actualités sur le même thème