Vous recherchez une actualité
Actualités

ALZHEIMER chez les 2 parents, signes cérébraux plus précoces chez l'enfant

Actualité publiée il y a 7 années 2 mois 3 semaines
Neurology

Des personnes exemptes de démence, mais dont les 2 parents sont atteints de la maladie d'Alzheimer peuvent présenter des signes visibles sur le cerveau de la maladie, des décennies avant l’apparition des premiers symptômes, révèle cette étude publiée dans l’édition du 12 Février de la revue Neurology de l'American Academy of Neurology. Conclusion, avoir 2 parents touchés par la maladie appelle à détecter ces signes de manière très précoce, avant le développement de la maladie.

Car avec un diagnostic majoritairement tardif, les dommages importants et irréversibles au cerveau sont déjà là, rappelle l'auteur principal, le Pr Lisa Mosconi, de la New York University. L'enjeu principal risque donc de pouvoir détecter de manière précoce les personnes à risque élevé. Cette petite étude a porté sur 52 personnes âgées de 32 à 72 ans, exemptes de démence, qui ont passé plusieurs types de scanners du cerveau, dont par tomographie par émission de positons (TEP) et par IRM. La TEP permet d'évaluer l'importance des plaques dans le cerveau, l'activité cérébrale globale et l'IRM évalue la structure et les réductions possibles dans le volume du cerveau.


Les participants appartenaient à 4 groupes de 13,

· ceux dont la mère a la maladie d'Alzheimer,

· ceux dont le père a la maladie d'Alzheimer,

· ceux dont les deux parents ont la maladie d'Alzheimer,

· ceux sans antécédents familiaux de la maladie.

- Les participants ayant une mère atteinte d'Alzheimer montrent des niveaux plus élevés de certains biomarqueurs de la maladie que les personnes dont le père a la maladie, ce qui confirme une susceptibilité plus élevée, et déjà documentée, via la mère vs le père,

- Les participants dont les deux parents ont la maladie d'Alzheimer présentent des anomalies plus graves dans le volume et le métabolisme cérébraux et 5 à 10% de plaques cérébrales en plus dans certaines zones du cerveau par rapport aux 3 autres groupes.

- L'étude confirme ainsi l'existence de gènes de prédisposition de la maladie et donc une susceptibilité génétique plus ou moins importante en fonction de la présence de la maladie chez l'un ou les parents.

Si ces gènes responsables de ces premiers signes restent à identifier, ces résultats appellent à la détection précoce lorsque les 2 parents sont touchés par la maladie. Attention, cela ne signifie pas qu'avoir ses 2 parents touchés, entraîne obligatoirement la maladie.

Source: Neurology February 12, 2014, doi: 10.1212/WNL.0000000000000181 Brain imaging of cognitively normal individuals with 2 parents affected by late-onset AD (Visuel© X n' Y hate Z - Fotolia.com)

Accéder au Dossier sur la Maladie d'Alzheimer, pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème