Vous recherchez une actualité
Actualités

AMIANTE: Le mésothéliome devient maladie à déclaration obligatoire

Actualité publiée il y a 7 années 7 mois 1 semaine
InVS

Les mésothéliomes s’ajoutent à la liste officielle des maladies à déclaration obligatoire (DO), selon le décret paru le 16 janvier, informe l’Institut de veille sanitaire (InVS). Cette inscription va contribuer à l’amélioration de la surveillance des cancers liés à l’exposition professionnelle mais aussi environnementale à l'amiante. Désormais, tout nouveau cas de mésothéliome, quel que soit son site anatomique (plèvre, péritoine, péricarde…), devra désormais être notifié, par formulaire téléchargeable sur le site de l’InVS par tout médecin qui en pose le diagnostic.

Le mésothéliome est une forme rare de cancer qui affecte le revêtement des poumons, de la cavité abdominale ou l'enveloppe cardiaque. Causé par l'exposition à l'amiante il se déclare chez les personnes qui ont été exposées aux fibres d'amiante, souvent plusieurs dizaines d'années auparavant. Cette exposition, le plus souvent professionnelle, précise l'InVS, représente actuellement le seul facteur de risque avéré de mésothéliome. Chaque année en France surviennent entre 800 et 1.200 nouveaux cas de mésothéliome. Déclarer les nouveaux cas de mésothéliome permettra de mieux suivre le nombre de cas, leurs caractéristiques et leur lien possible avec une exposition non professionnelle à l'amiante.


3 populations pour suivre l'exposition environnementale: 3 populations, sans exposition professionnelle apparente, vont être étudiées, les femmes, les moins de 50 ans et les mésothéliomes non localisés à la plèvre et notamment du péritoine. Actuellement, c'est le Programme national de surveillance des mésothéliomes (PNSM) pleuraux présent dans 23 départements métropolitains qui effectue la surveillance de ce cancer rare mais il ne permet pas de suivre les mésothéliomes pleuraux dans les départements non couverts, représentant 70% de la population, ni les autres localisations de mésothéliomes.

Pathologistes et cliniciens doivent déclarer : Les pathologistes qui posent formellement le diagnostic du cancer, jouent un rôle majeur dans la réussite de cette notification de déclaration. Les cliniciens, qui sont en contact avec leur patient doivent également déclarer leurs cas en renseignant la notion d'exposition professionnelle à l'amiante, pour orienter les enquêtes d'exposition. Pour faciliter ces notifications, deux formulaires distincts sont disponibles sur le site de l'Institut.

Autres actualités sur le même thème