Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER: 7 règles de vie pour réduire son risque de 50%

Actualité publiée il y a 6 années 6 mois 1 heure
Circulation

Ces 7 mesures pourraient réduire de moitié le risque de développer un cancer, selon cette grande étude américaine. Des mesures, au départ, établies par l'American Heart Association (AHA) pour réduire le risque cardiovasculaire mais qui prouvent ici leur efficacité pour prévenir les cancers. Ces conclusions, publiées dans l’édition du 18 mars de la revue Circulation reviennent aux bons principes de base, régime alimentaire équilibré et pratique régulière de l’exercice. Les chercheurs de la Northwestern University (Chicago), des universités d’Oklahoma, Mississippi, Texas et Minnesota rappellent, en préambule, les 7 facteurs majeurs de prévention du risque cardiovasculaire. Il s’agit de, · ne pas fumer (ou s’être arrêté depuis un an ou plus), · maintenir un poids corporel sain (IMC< 25kg/m2), · manger sainement, · être physiquement actif (au moins 75 mn par semaine d'activité physique vigoureuse, ou 150 mn d'activité physique plus modérée) · maintenir des taux de cholestérol sains (<200mg/dl), · maintenir un taux de sucre dans le sang sain (<100mg/dl), · maintenir une tension artérielle saine.

Dans leur étude de cohorte (la Atherosclerosis Risk In Communities study) menée sur 17 à 19 ans, auprès de 13.253 participants âgés e 47 à 64 ans, les auteurs ont renseigné le régime alimentaire et l'activité physique à l'aide d'un questionnaire, le statut tabagique à partir d'entretiens et relevé les niveaux de cholestérol et de glucose, la pression artérielle, le poids et la taille. Les données d'incidence de cancers au cours du suivi ont été obtenues à partir des registres du cancer et de la surveillance hospitalière.


Les chercheurs constatent que la plupart des participants « remplissent » 2 à 3 facteurs de santé. Seules 0,1% de tous les participants en remplissent 7 et seuls 2,8% n'en emplissent aucun. Au cours de l'étude, 2.880 personnes ont été diagnostiquées avec un cancer.

Alors qu'au cours du suivi, le nombre de facteurs remplis, en moyenne, a augmenté, le risque de cancer a diminué. Par rapport à ne remplir aucun des 7 facteurs,

· remplir 6 ou 7 facteurs (2,7% des participants) est associé à un risque réduit de 51% de cancer (RR : 0,49),

· remplir 5 facteurs (8,8% des participants) est associé à un risque réduit de 39% de cancer (RR : 0,61),

· remplir 4 facteurs (17,8% des participants) est associé à un risque réduit de 33% de cancer (RR : 0,67),

· remplir 3 facteurs (26,3% des participants) est associé à un risque réduit de 26% de cancer (RR : 0,74),

· remplir 1 ou 2 facteurs (41,6% des participants) est associé à un risque réduit de 21% de cancers (RR 0,79).

Ainsi, les participants qui atteignent des niveaux idéaux pour 6 facteurs ou plus présentent un risque de cancer réduit de 51% et, pour 4 facteurs, un risque de cancer réduit de 33%.

De plus, alors que le tabagisme peut entraîner l'exclusion de plusieurs de ces 7 conditions, même après l'exclusion du facteur tabagisme, les personnes qui conservent malgré tout, des niveaux idéaux pour ces 7 facteurs voient bien leur risque de cancer réduit. Ainsi, les participants qui avaient des niveaux idéaux sur 5 ou 6 facteurs ont un risque réduit de 25% de cancer.

Les chercheurs concluent que l'activité physique, le poids corporel, l'alimentation, le cholestérol, la pression artérielle, la glycémie et le tabagisme sont des facteurs significativement associés à un risque réduit de cancer. Si cette étude vient confirmer des données déjà connues, elle a le grand mérite de rappeler, à l'appui d'un large échantillon, un message clair sur les facteurs évitables de maladies chroniques.

Source: Circulation doi: 10.1161/​CIRCULATIONAHA.112.001183 online March 18 2013 Ideal Cardiovascular Health is Inversely Associated with Incident Cancer: The Atherosclerosis Risk in Communities Study.

Autres actualités sur le même thème