Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN: Ce nouveau médicament de Roche qui limite les effets indésirables

Actualité publiée il y a 7 années 4 mois 2 semaines
New England Journal of Medicine

C’est peut-être le premier bénéfice à retenir de ce nouvel agent, DM1 combiné avec l’Herceptin (trastuzumab), pour donner la combinaison T-DM1, mais autre point plus médical, la combinaison TDM-1 va également apporter un délai supplémentaire de survie de 6 mois, en moyenne. Ce sont les résultats de ce nouvel essai, mené par une équipe internationale de chercheurs et financé par Roche / Genentech, le laboratoire fabricant, portant sur le traitement du cancer du sein HER2-positif, soit environ 20% des cancers du sein. Les résultats sont publiés dans l’édition du du New England Journal of Medicine.

Le traitement actuel de première intention pour le cancer du sein HER-positif est l'Herceptin (trastuzumab), qui bloque les effets nocifs de la protéine HER2, une protéine présente à la surface des cellules mammaires normales, qui contribue à la croissance et à la division des cellules mais se trouve dans ce cas à des niveaux anormalement élevés sur certaines cellules du cancer du sein, ce qui déclenche la croissance anormale de ces cellules et leur division. Toutes les femmes ne réagissent pas à ce traitement, d'où un risque de propagation.


T-DM1 ou combinaison trastuzumab + agent toxique DM1 : DM1 est un agent toxique non seulement pour les cellules cancéreuses mais aussi les cellules saines, il peut donc provoquer un large éventail d'effets secondaires désagréables. Mais, en adhérant au trastuzumab, DM1 peut être ciblée sur les cellules cancéreuses, ce qui réduit la quantité et la gravité des effets secondaires. Cela optimise l'activité de blocage de HER2 par trastuzumab. T-DM1 a été trouvé pour augmenter la survie des patients et de réduire les effets secondaires, en comparaison avec un traitement standard.

Cet essai contrôlé randomisé montre l'efficacité et la sécurité du T-DM1 pour les patients atteints de cancer du sein avancé HER2-positif et est en voie d'approbation par les agences du médicament. L'essai compare l'efficacité et l'innocuité de T-DM1 pour le traitement du cancer du sein avancé HER2- avec le traitement standard actuel utilisé (lapatinib + capécitabine) en seconde intention après échec avec le trastuzumab auprès de 991 patientes, randomisées, présentant un cancer du sein localement avancé ou métastatique HER2-positif.

Après un suivi médian de 13 mois, les chercheurs constatent que:

· La survie moyenne sans progression est significativement meilleure avec T-DM1, soit de 9,6 mois avec T-DM1 vs 6,4 mois avec le lapatinib + capécitabine.

· Le risque de progression de la maladie est réduit de 35% avec le T-DM1 (HR pour la progression ou le décès toutes causes confondues : 0,65 IC : 95% de 0,55 à 0,77).

· Le taux de réponse est supérieur avec le T-DM1 (43,6% vs 30,8%), et la durée moyenne de survie sans progression est augmentée (12,6 mois vs 6,5 mois).

· Le délai avant progression des symptômes est significativement plus (7,1 mois vs 4,6 mois).

· La survie globale moyenne à 19 mois est estimée à 30,9 mois avec T-DM1 vs 25,1 mois avec le lapatinib + capécitabine, soit six mois de plus.

· Le risque de décès toutes causes confondues est réduit de 32% (HR pour la mortalité toutes causes confondues : 0,68 IC : 95% de 0,55 à 0,85).

· L'estimation du taux de survie à un an est de 85,2% dans le groupe T-DM1 et de 78,4% dans le groupe lapatinib-capécitabine.

· L'estimation du taux de survie à 2 ans est de 64,7% vs 51,8%.

· Parmi les patients qui ont reçu au moins une dose du médicament, des effets indésirables graves (comme l'anémie sévère) ont été observés chez 15,5% des patientes sous T-DM1 vs 18% sous lapatinib-capécitabine.

· Les taux d'incidence des événements indésirables de grade 3 ou 4 (de sévère à vie en danger) sont plus élevés dans le groupe lapatinib-capécitabine vs T-DM1 (57% contre 40,8%).

Les chercheurs concluent que ce nouveau médicament T-DM1 a un potentiel thérapeutique pour une grande variété de patientes.

Source: NEJM The New England Journal of Medicine DOI: 10.1056/NEJMoa1209124 online October 1 2012 (Vignette Roche) Trastuzumab Emtansine for HER2-Positive Advanced Breast Cancer.

Accéder aux dernières actualités sur le Cancer du sein

Autres actualités sur le même thème