Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN: Le cholestérol, carburant de la croissance tumorale

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 2 semaines
Science

C’est ce que suggère cette étude de la Duke University, publiée dans la revue Science : Des niveaux élevés de cholestérol vont favoriser la croissance et de la propagation du cancer du sein. La bonne nouvelle c’est que les médicaments anti-cholestérol comme les statines pourraient diminuer cet effet et que même un régime alimentaire adapté pourrait contribuer à réduire ce facteur de risque de cancer du sein.

Si de nombreuses études ont déjà suggéré un lien entre obésité et cancer du sein, et entre cholestérol élevé et risque de cancer du sein, le mécanisme n'a pas été explicité. Ici, les chercheurs de la Duke qui ont mené leur étude sur des modèles de souris et des cellules tumorales décryptent ce lien entre l'hypercholestérolémie et le cancer du sein, en particulier chez les femmes post-ménopausées.


27-Hydroxycholesterol: Le Pr Donald McDonnell et son équipe identifient en effet une molécule, un métabolite du cholestérol appelé 27HC qui imite l'hormone œstrogène et va indépendamment stimuler la croissance du cancer.

Car l'hormone œstrogène est responsable et favorise le développement des 3 quarts des cancers du sein. Par ailleurs, 27HC se comporte de façon similaire à l'œstrogène, montrent les chercheurs, sur l'animal. Mais cet effet est-il suffisant pour favoriser la croissance du cancer du sein et des métastases ?

· Les chercheurs démontrent, toujours sur des souris, l'action directe de 27HC sur la croissance des tumeurs du sein et sur leur agressivité.

· Mais ils constatent aussi que des anti-œstrogènes ou l'arrêt de la supplémentation en 27HC inhibe cette action pro-tumorale. Ils confirment ces résultats sur des tissus de cancer du sein humain et montrent la corrélation directe entre l'agressivité de la tumeur et l'abondance de 27HC.

Contrôler son cholestérol : De précédentes études avaient révélé un lien possible entre l'exposition à 27HC et le développement de la résistance au tamoxifène, un « anti-œstrogènes », on comprend aujourd'hui pourquoi. Ici, de plus, les données montrent que l'augmentation des niveaux d'27HC peut aussi réduire l'efficacité des inhibiteurs de l'aromatase, un traitement couramment utilisé dans le cancer du sein.

Un moyen simple de réduire le risque de cancer du sein est de contrôler son taux de cholestérol, concluent les auteurs, soit avec des statines soit, tout simplement avec un régime alimentaire sain. Les femmes atteintes à la fois d'un cancer du sein et d'hypercholestérolémie devraient pouvoir prévenir, par la prise de statines, la résistance aux traitements endocriniens tels que le tamoxifène ou des inhibiteurs de l'aromatase. D'autres études cliniques sont en cours pour vérifier ces résultats.

Autres actualités sur le même thème