Vous recherchez une actualité
Actualités

Corne de l'Afrique: Une catastrophe humanitaire imminente

Actualité publiée il y a 9 années 1 semaine 4 jours
FAO-Unicef

L’état de famine est officiel dans deux régions du Sud de la Somalie. Le mois prochain, avertit la FAO, la famine sera généralisée à toute la Somalie méridionale. La crise nutritionnelle qui touche plus de 12 millions de personnes dont 2 millions d’enfants dans la Corne de l’Afrique est alarmante. La réunion d’urgence, organisée par la FAO le 25 juillet, à Rome, est parvenue à mobiliser l'aide à l'échelle mondiale. Les 191 Etats membres de la FAO, d'autres agences des Nations Unies et organisations internationales, les banques de développement et les ONG ont décidé de mettre en œuvre immédiatement un programme destiné à empêcher une catastrophe humanitaire imminente et, à plus long terme, instaurer la sécurité alimentaire dans cette région. Mais les fonds restent insuffisants.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

L'UNICEF a réévalué son appel de fonds pour l'année 2011, qui passe à près de 300 millions de dollars ou 209 millions d'euros. Cet appel concerne la Somalie, l'Ethiopie et le Kenya et renouvelle son appel à la générosité du public français pour venir en aide aux millions d'enfants et familles affectés. Malgré les contributions de nombreux gouvernements et de donateurs privés, l'UNICEF fait face à un manque de financement d'environ 200 millions de dollars (140 millions d'euros). La FAO de son côté a lancé un appel de 120 millions de dollars supplémentaires pour la Corne de l'Afrique dont 70 millions pour la Somalie et 50 millions pour l'Ethiopie, le Kenya, Djibouti et l'Ouganda.


Sécheresse et famine: A Djibouti, en Ethiopie, au Kenya, en Somalie et en Ouganda, 12 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence. La Somalie est la région la plus touchée. Avec la sécheresse, la hausse des prix des céréales, la forte mortalité du bétail, les conflits armés et l'interdition de l'accès à certaines zones des organisations humanitaires ont aggravé la situation, en particulier pour les 80% des habitants de la Corne de l'Afrique qui vivent de l'agriculture. Les interventions de la FAO (OMS) passent par l'accès à l'eau en réhabilitant des puits, par les aides techniques aux agriculteurs, mais aussi par un meilleur contrôle des marchés des produits alimentaires de base.

En Somalie, en Ethiopie et au Kenya, sur 2,3 millions d'enfants malnutris, on estime que plus d'un million d'entre eux sont en danger de mort. La réponse humanitaire d'urgence doit être immédiate, alerte l'Unicef, et doit venir en aide prioritairement aux enfants et familles les plus en danger. L'accès à la nourriture pour ces populations doit être augmenté immédiatement afin de stabiliser les déplacements de population et améliorer la prise en charge nutritionnelle. Durant les deux prochains mois, l'Unicef souhaite accroitre les distributions nutritionnelles en Somalie, afin d'atteindre 300.000 familles dont 360.000 enfants de moins de 5 ans.