Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉMENCE: Attention à la perte de poids avec certains anti-Alzheimer

Actualité publiée il y a 4 années 1 mois 1 semaine
Journal of the American Geriatrics Society

Sans la ligne de mire de cette étude de l’Université de Californie - San Francisco, les inhibiteurs de la cholinestérase (IAC), des médicaments pris quotidiennement pour réduire les symptômes de la maladie d'Alzheimer. Ces médicaments peuvent en effet entraîner une perte de poids importante et nuisible. Les conclusions, publiées dans le Journal of the American Geriatrics Society mettent en exergue ce problème significatif, lié à une mortalité accrue et suggèrent que cet effet perte de poids peut être un effet des inhibiteurs de la cholinestérase jusque-là sous-estimé.

Ces chercheurs cliniciens recommandent donc de tenir compte de ce risque lors de la prescription aux personnes âgées d'inhibiteurs de la cholinestérase (IAC) tels que donépézil, rivastigmine et galantamine dont le principe est d'inhiber, en bloquant l'enzyme acétylcholinestérase, la dégradation de l'acétylcholine, un neurotransmetteur important associé à la mémoire.


Le Dr Meera Sheffrin, gériatrie à l'École de médecine de l'UCSF explique que ce risque perte de poids avec les IAC va concerner une proportion importante de personnes âgées atteintes de démence. Elle met en regard ce risque avec la prévalence croissante des démences et donc du recours à ces traitements, la « légèreté » de leurs bénéfices et d'autres effets indésirables bien connus dont des symptômes gastro-intestinaux. Enfin, la perte de poids involontaire chez les personnes âgées a bien évidemment des effets démultipliés : elle est associée à l'augmentation des taux d'institutionnalisation, du risque de mortalité, à la réduction des fonctions physiologiques, de la mobilité et de l'autonomie et globalement à une réduction de la qualité de vie.

1 patient sur 21 traités par IAC accuse une perte de poids de 4,5 kilos : L'étude a porté sur les données américaines 2007-2010 de 1.188 patients de 65 ans ou plus âgés diagnostiqués avec démence et ayant reçu une prescription d'IAC (vs 2.189 participants ayant reçu un autre traitement de long terme).

Ø L'analyse aboutit à une perte de poids moyenne de 4,5 kilos en 12 mois, avec les IAC.

À 12 mois,

· 78% des participants prenaient toujours des IAC vs 66% pour les autres traitements,

· 29,3% des participants avec IAC a connu une perte de poids significative vs 22,8% des témoins (autre traitement).

· Plus précisément, 1 patient sur 21 traités par IAC accuse une perte de poids de 4,5 kilos au moins.

Certes des recherches complémentaires sont nécessaires pour valider ces résultats, cependant ce risque élevé de perte de poids devrait déjà être pris en compte par les cliniciens, en regard des avantages parfois « tangents » des traitements. De plus, l'arrêt du traitement devrait être envisagé en cas de perte de poids importante.

Source: Journal of the American Geriatrics Society 3 AUG 2015, DOI: 10.1111/jgs.13511 Weight Loss Associated with Cholinesterase Inhibitors in Individuals with Dementia in a National Healthcare System

Accéder aux dernières actualités sur la Mémoire, déclin cognitif, aux dernières actualités sur la Maladie d'Alzheimer

Accéder au Dossier sur la Maladie d'Alzheimer, pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème