Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉVELOPPEMENT de l'enfant: L'amour paternel encore plus important?

Actualité publiée il y a 7 années 5 mois 4 jours
Personality and Social Psychology Review

L'amour du père contribue autant - et parfois plus – au développement de l’enfant que l'amour maternel. C'est l'une des conclusions de cette analyse à grande échelle, sur l’impact du rejet ou de l’acceptation parentale dans le façonnage de notre personnalité, de la petite enfance à l’âge adulte. Des conclusions publiées dans la revue Personality and Social Psychology Review qui doivent inciter les pères à s'investir -encore plus- dans les soins à l'Enfant.

« En 50 ans de recherche internationale, nous n'avons pas trouvé d'autre facteur aussi puissamment néfaste sur le développement de la personnalité que l'expérience du rejet parental dans l'enfance», résume Ronald Rohner, de l'Université du Connecticut, co-auteur l'étude. «Les enfants et les adultes partout dans le monde, indépendamment de leur race, de leur culture et de leur sexe réagissent exactement de la même manière quand ils se sentent rejetés par leurs parents, par des soignants ou autres personnes proches ».


L'analyse a passé en revue 36 études publiées dans le monde, portant au total sur plus de 10.000 participants et basées sur des enquêtes concernant le degré d'acceptation ou de rejet parental au cours de l'enfance, couplées avec des données sur les traits de personnalité. Les auteurs constatent qu'en réponse au rejet parental, les enfants ont tendance à ressentir une forte anxiété, un sentiment d'insécurité et à adopter des comportements hostiles et agressifs envers les autres.

La douleur du rejet à l'enfance, se poursuit généralement à l'âge adulte, ce qui empêche fréquemment ces adultes de nouer des relations sûres et confiantes avec leurs partenaires intimes. Les auteurs rappellent également que de récentes recherches en psychologie et en neurosciences révèlent que des zones spécifiques du cerveau sont activées lorsque les sujets se sentent rejetés de manière similaire à quand ils éprouvent une douleur physique. «Mais, contrairement à la douleur physique, les humains peuvent revivre la douleur émotionnelle du rejet durant des années ».

Et quand il s'agit de l'impact de l'amour d'un père par rapport à celui d'une mère, les résultats de plus de 500 études suggèrent que lorsque des enfants subissent la même acceptation ou le même rejet de la part des é parents, c'est le comportement du père qui prime. Ainsi, une équipe de chercheurs de 13 pays différents a travaillé sur le sujet, dans le cadre du projet « International Father Acceptance Rejection Project ». Il en ressort qu'en général, l'enfant accorde plus d'attention à celui des parents ayant le plus de prestige à ses yeux, c'est-à-dire plus fréquemment le père. L'amour de la mère « ne suffit » donc pas.

L'amour paternel est essentiel au développement d'une « personne » : Les recherches se poursuivent pour mieux comprendre cette relation mais le message important à retenir de toute cette analyse, c'est que l'amour paternel est essentiel au développement d'une « personne ». L'importance de l'amour d'un père devrait contribuer à motiver de nombreux hommes à s'impliquer plus dans les soins de l'enfant et cette reconnaissance de l'influence du père devrait contribuer à réduire la propension à blâmer la mère systématiquement, en cas de problèmes de comportement des enfants.

Source: Personality and Social Psychology Review May 2012 vol. 16 no. 2 103-115 "Transnational Relations Between Perceived Parental Acceptance and Personality Dispositions of Children and Adults: A Meta-Analytic Review" (Visuel © LanaK - Fotolia.com)

Accéderaux dernières actualités sur la Parentalité

Accéder au Dossier Parentalité de Santé log Petite Enfance- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier.

Lire aussi: La DÉPRESSION chez le père a aussi un impact sur l'enfant

Autres actualités sur le même thème