Vous recherchez une actualité
Actualités

DYSLEXIE: Liée aussi à une déficience visuelle

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 3 semaines
Inserm et Clinical Neurophysiology

La dyslexie, déjà associée à une sensibilité réduite du cortex auditif serait également associée à des troubles de l’attention visuelle, selon cette nouvelle étude de l’Inserm, publiée dans la revue Clinical Neurophysiology.

Ainsi, au-delà d'une déficience de capacité à manipuler mentalement des sons, mémoriser les mots et de nommer des séries de lettres, les personnes dyslexiques souffriraient également de troubles de l'attention visuelle. Anne Bonnefond, chercheur à l'Inserm et co-auteur de l'étude rappelle que de précédentes études ont déjà suggéré cette distraction visuelle chez les sujets dyslexiques. Dans le même sens, rappelons les conclusions de cette expérience qui consistait à espacer les lettres et permettait d'améliorer ainsi considérablement la vitesse et l'exactitude de lecture d'enfants dyslexiques.


Dans cette expérience, des sujets dyslexiques et des témoins sans difficulté de lecture ont été placés face à un écran sur lequel s'affichait une série de flèches toutes orientées dans le même sens ou dans des directions différentes. Les participants devaient fixer le point central et indiquer le sens de la flèche du centre, alors que leur activité cérébrale était suivie par les chercheurs.

Encas cas de conflit dans l'orientation des flèches, les personnes dyslexiques commettent davantage d'erreurs que les témoins suggérant un trouble de l'attention visuelle. Chez les dyslexiques, l'attention visuospatiale serait ainsi perturbée, avec une prédominance du champ visuel droit vs gauche, entraînant des difficultés de lecture.

En précisant ces déficits de l'attention visuelle spécifiques à la dyslexie, les chercheurs souhaitent identifier des marqueurs de la dyslexie et pouvoir ainsi améliorer la détection et la prise en charge de ce trouble.

En 2011, une autre équipe de l'Inserm avait associé la dyslexie à une seule anomalie dans la région du cortex auditif. Ses conclusions avaient été publiées dans la revue Neuron.

Autres actualités sur le même thème