Vous recherchez une actualité
Actualités

ÉPIGÉNÉTIQUE: Fumer modifie aussi l'expression de nos gènes

Actualité publiée il y a 4 années 11 mois 3 semaines
Human Molecular Genetics

Cette recherche de l'Université d'Uppsala montre comment le tabagisme, au risque considérable déjà reconnu pour la santé, altère plusieurs gènes également associés à des problèmes de santé et, en particulier, au risque accru de cancer et de diabète. Leurs résultats, présentés dans la revue Human Molecular Genetics font le lien entre ces modifications épigénétiques et ces risques de maladies induites par le tabagisme.

On sait que le matériel génétique hérité, peut être modifié par des changements épigénétiques, c'est à dire des altérations chimiques de l'ADN qui vont modifier l'activité ou l'expression des gènes. Si la plupart des modifications épigénétiques sont liées au vieillissement, certaines peuvent également résulter de facteurs environnementaux dont de mode de vie. Un mode de vie malsain, ou encore la méditation, ou enfin même la bière ou le café peuvent ainsi modifie notre ADN.


Dans cette étude, les chercheurs suédois ont examiné la façon dont les gènes sont modifiés chez les fumeurs et identifient un grand nombre de gènes touchés par ces modifications liées au tabac, mais uniquement lorsque le tabac est fumé. Cela suggère des modifications épigénétiques probablement indépendantes des composés du tabac mais associées aux produits de la combustion du tabac.

Åsa Johansson, chercheur au Département d'immunologie, de génétique et de pathologie à l'Université d'Uppsala rappelle que de précédentes études ont suggéré, chez les fumeurs, un risque accru de diabète et de nombreux types de cancer, une défense immunitaire diminuée et une baisse de fertilité. Leurs résultats confirment que ces mêmes gènes qui augmentent le risque de cancer et de diabète sont ceux-là mêmes qui sont affectés par le tabagisme. Des résultats qui font ainsi le lien entre le risque accru de maladies, associé à la cigarette et ces changements épigénétiques induits par le tabagisme.

Certes, il faudra aboutir à une meilleure compréhension du mécanisme moléculaire sous-jacent derrière ces effets, mais ces résultats sont une première étape vers des médicaments plus efficaces pour prévenir ces risques chez les fumeurs.

Source: Human Molecular Genetics 11 Dec, 2014 doi: 10.1093/hmg/ddt621 Smoke related DNA methylation changes in the etiology of human disease (Visuel © Vasiliy Koval - Fotolia.com)

Lire, sur l'Epigénétique

Autres actualités sur le même thème

Pages