Vous recherchez une actualité
Actualités

ESPÉRANCE de VIE des personnes âgées : La vitesse de la marche, le bon indicateur clinique

Actualité publiée il y a 8 années 10 mois 2 semaines
JAMA

La vitesse de la marche des personnes âgées est associée à la durée de survie. L’espérance de vie restante prévue pour chaque sexe et chaque âge augmente avec la vitesse de marche. Ainsi, une vitesse de marche d'environ 0,8 mètres / seconde correspond à l'espérance de vie médiane à la plupart des âges et pour les deux sexes. En deçà, à une espérance de vie inférieure à la moyenne, au-delà, supérieure à la moyenne. Voilà quelques unes des conclusions de cette analyse surprenante, portant sur 9 études publiée dans l'édition du 5 Janvier du JAMA, qui peuvent, en toute simplicité, aider les professionnels de santé à prendre en compte l’espérance de vie du patient âgé lors d’une prescription de soins ou de traitement.

«Le nombre d'années restant à vivre varie considérablement chez les personnes âgées, et les médecins devraient prendre en compte cette espérance de vie lors de toute évaluation des objectifs de soins et de traitements. Une estimation de l'espérance de vie basée sur l'âge et le sexe fournit à elle seule une information limitée, car la durée de survie est également influencée par l'état de santé et les capacités fonctionnelles spécifiques du patient», explique l'article. Il n'existe actuellement aucune approche établie pour prédire l'espérance de vie en intégrant les données de santé et fonctionnelles. Eh bien, la vitesse de la marche serait un très bon un indicateur clinique de l'espérance de vie des personnes âgées.


Le Pr. Stephanie Studenski, de l'Université de Pittsburgh et coll. ont mené cette analyse pour évaluer l'association de la vitesse de marche à la survie chez les personnes âgées et pour vérifier si cet indicateur peut être associé à la variation du taux de survie en prenant en compte l'âge et le sexe. C'est une analyse de 9 études portant sur des données individuelles de 34.485 participants âgés de 65 ans ou plus recueillies de 1986 à 2000. En moyenne, les participants étaient âgés de 73 ans, à 60% de sexe féminin et à 80% de race blanche. La vitesse de marche a été calculée en mètres par seconde. Les instructions étaient de marcher sur 6 mètres au rythme habituel avec un départ arrêté. La vitesse de marche moyenne constatée des participants était de 0,92 mètre par seconde.

Durant l'étude, 17.528 décès ont été constatés. Le taux de survie globale à 5 ans était de 84,8%, le taux de survie à 10 ans était de 59,7%. Les chercheurs ont constaté que la vitesse de marche est bien associée à des différences de probabilité de survie à tous les âges dans les deux sexes, mais devient particulièrement instructive au-delà de l'âge de 75 ans. À partir de cet âge, la fourchette de vitesses de la marche est un indicateur fidèle de la survie à 10 ans.

«L'espérance de vie restante prévue pour chaque sexe et chaque âge augmente avec la vitesse de marche, avec une vitesse de marche d'environ 0,8 mètres / seconde correspondant à l'espérance de vie médiane à la plupart des âges et pour les deux sexes. Une vitesse de marche de 1,0 mètre/ seconde ou plus est liée à une espérance de vue supérieure.

C'est un indicateur très précis : Les chercheurs constatent que l'indicateur « vitesse de marche », associé à l'âge et au sexe s'avère aussi précis que les estimations basées l'utilisation des aides à la mobilité, l'auto-déclaration des capacités fonctionnelles, l'existence de maladies chroniques, les antécédents de tabagisme, le sang pression, indice de masse corporelle, ou encore les hospitalisations, ces critères étant également associés à l'âge et au sexe du patient.

Il y a des raisons à cela : Les auteurs évoquent l'énergie, le contrôle des mouvements, les exigences pour de fonctionnement de nombreux organes, dont le cœur, les poumons, le système circulatoire, nerveux, musculo-squelettique, requis pour la marche. « Le ralentissement de la marche peut donc tout à fait refléter à la fois des systèmes déficients ou une dépense énergétique trop élevée de la marche. " "Les données fournies sont donc destinées à aider les cliniciens, les chercheurs et les planificateurs du système de santé qui cherchent des indicateurs simples de la santé et de l'espérance de vie des personnes âgées.