Vous recherchez une actualité
Actualités

FÉCONDITÉ: Mieux informer sur sa baisse avec l'âge pour infléchir la tendance

Actualité publiée il y a 6 années 3 semaines 5 jours
Fertility and Sterility

Car la tendance pour des raisons tant sociales qu’économiques est d’avoir des enfants plus tard dans la vie, d’où une baisse généralisée des taux de fertilité qui peut inquiéter les politiques comme les démographes. Or accroître la sensibilisation aux problèmes de fertilité, même au moyen d'outils simples, est essentiel pour assurer aux jeunes, femmes et hommes, les meilleures décisions en matière de reproduction et pourrait finalement avoir un impact important sur ​​la société. C’est ce que montrent ici ces chercheurs du Dartmouth College qui se sont interrogés sur l’information des jeunes sur l’évolution de la fécondité avec l’âge et aboutissent à une conclusion. Mieux informés, les jeunes reverraient leur « planification familiale ».


En fait, une simple brochure d'information pourrait inciter les jeunes à accélérer la planification d'une famille, selon cette étude menée auprès de 137 étudiants australiens et dont un groupe avait accès à une brochure d'information en ligne sur la fertilité, son évolution avec l'âge et les chances de concevoir par fécondation in vitro, en fonction de l'âge des parents.

Les résultats sont frappants :

· Les étudiants, en moyenne avaient initialement prévu d'avoir leur premier enfant à 29 ans et leur dernier à 34 ans,

· Après été informés par la brochure, leurs intentions sont modifiées vers le souhait d'avoir leur premier enfant à 28 ans et leur dernier à 33 ans,

· leur connaissance de la baisse de la fécondité liée à l'âge et de l'efficacité de la fécondation in vitro selon l'âge est considérablement améliorée.

Un peu d'information pourrait donc avancer la planification familiale, et d'au moins 1 an, concluent les auteurs. Leur étude suggère en effet que beaucoup de gens retardent leurs projets d'enfants sans avoir réellement compris tous les enjeux d'une conception plus tardive et en comptant sur « la technologie de la reproduction » pour palier à une déficience somme toute naturelle.

Or, comme le précisait cette récente étude publiée dans la revue PLoS ONE, même dans le cadre d'un traitement de l'infertilité, plus le temps passe, plus les chances de concevoir sont réduites. Ainsi, pour un taux de conception intrinsèque (sans traitement) de 13,6%, 80% des couples pourront concevoir dans les 12 cycles, mais pour un taux de conception intrinsèque de 1,84%, seuls 20% des couples concevront dans le même délai.

Source: Fertility and Sterility 2013 doi:10.1016/j.fertnstert.2013.03.050 Conceiving of change: a brief intervention increases young adults' knowledge of fertility and the effectiveness of in vitro fertilization (Visuel © drubig-photo - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur la Fécondité, la Fertilité

Autres actualités sur le même thème