Vous recherchez une actualité
Actualités

FIBRILLATION: Prendre le pouls éviterait des milliers d'AVC chaque année

Actualité publiée il y a 7 années 9 mois 3 semaines
NHS, AFA et ACE

La fibrillation auriculaire augmente fortement le risque d'AVC, rappelle simplement cette étude britannique, relayée par le National Health Service (NHS). Et, à l’échelle du Royaume-Uni, ce serait 12.000 AVC qui pourraient ainsi être évités chaque année. Le conseil vaut pour l’ensemble des pays d’Europe, selon l’Association Anticoagulation Europe qui a coordonné cette étude.

L'objectif d'une prise de pouls systématique ? Détecter les cas de fibrillation auriculaire, un trouble courant du rythme cardiaque qui augmente le risque d'AVC. Ces deux Associations, Atrial Fibrillation Association (AFA) et Anticoagulation Europe (ACE) alertent sur cette «épidémie silencieuse» qu'est la fibrillation auriculaire, en raison du vieillissement de la population, et appellent à améliorer son diagnostic et son traitement, par des campagnes de sensibilisation, par la formation continue des médecins généralistes et un accès plus ouvert à la surveillance cardiaque


Ce trouble du rythme cardiaque, où les cavités supérieures du cœur, les oreillettes se contractent plus rapidement et moins à fond que la normale, causant un rythme cardiaque irrégulier existe sous 3 formes, la FA paroxystique qui s'arrête d'elle-même au bout de quelques jours, la FA persistante et la FA permanente.

1 million de Français concernés: Alors que le rapport britannique estime à 1,5 millions, le nombre de personnes touchées au Royaume-Uni avec une moitié d'entre elles qui ignorent leur FA, en France, la Fédération Française de Cardiologie parlent de 750.000 à 1 millions de Français atteints de FA.

De nombreux symptômes et un pouls irrégulier : Essoufflement, palpitations, évanouissement, vertiges et malaise à la poitrine sont les nombreux symptômes de la fibrillation auriculaire … qui peut, aussi, entraîner un pouls irrégulier. C'est pourquoi le NICE britannique recommande aujourd'hui aux médecins et aux patients, avec et sans symptômes de FA, une prise du pouls pour vérifier une éventuelle irrégularité. Dans ce cas d'irrégularité, un électrocardiogramme (ECG) doit être effectué.

D'autant qu'il y a différents traitements pour la FA (médicamenteux, électriques et chirurgicaux), selon sa forme et les traitements anticoagulants pour les personnes atteintes de FA et à risque d'AVC, précise le NHS. Au Royaume-Uni, si la directive actuelle, n'est pas un dépistage par prise de pouls systématique, cette politique est en cours de révision.

Autres actualités sur le même thème