Vous recherchez une actualité
Actualités

GLIOBLASTOME: Avastin® atteint ses objectifs de phase III

Actualité publiée il y a 7 années 4 mois 4 jours
Phase III

Alors qu’Avastin® devra attendre en France son autorisation pour son usage dans le traitement de la DMLA, Roche, le laboratoire fabricant annonce que l'adjonction d'Avastin® à la chimiothérapie et à la radiothérapie dans le traitement de patients nouvellement diagnostiqués avec un glioblastome a significativement prolongé leur survie sans progression, en essai de phase III.

Le gliome est le type le plus fréquent de tumeur cérébrale maligne primaire et représente environ un tiers de tous les cas diagnostiqués. Le glioblastome est sa forme la plus courante et la plus agressive et touche environ 13.000 personnes par an dans l'UE. Le glioblastome est une cible thérapeutique légitime de l'Avastin, explique le communiqué de Roche, puisque ces tumeurs sont parmi celles présentant les plus hauts niveaux de facteur de croissance endothélial vasculaire (VEGF) de toutes les tumeurs solides.


Il s'agit des premiers résultats d'AVAglio, un essai d'Avastin plus radiothérapie et lchimiothérapie par témozolomide. Dans cette étude, Avastin en combinaison a considérablement augmenté le temps de survie sans progression vs placebo chez les patients atteints d'un glioblastome, un cancer particulièrement dévastateur et agressif et sans options de traitement. De plus événements indésirables constatés sont conformes à ceux observés dans les précédents essais de l'Avastin pour les indications déjà approuvées.

Avastin est actuellement approuvé aux États-Unis et dans plus de 30 pays pour le traitement du glioblastome en tant qu'agent unique et, dans certains pays, en combinaison avec l'irinotecan chez les patients adultes atteints d'une maladie progressive à récidive. Avastin est homologué en Europe pour le traitement des stades avancés du cancer du sein, du cancer colorectal, du cancer non à petites cellules du poumon, du cancer du rein et de l'ovaire et est disponible aux Etats-Unis pour le traitement du cancer colorectal, du cancer non à petites cellules du poumon et du cancer du rein. En outre, Avastin est homologué aux Etats-Unis et plus de 30 autres pays pour le traitement des patients atteints de glioblastome progressif, mais après un traitement préalable.

Roche prévoit de soumettre ces résultats de phase III aux autorités réglementaires mondiales, dont l'Agence européenne des médicaments (EMA) et l'US Food and Drug Administration (FDA).

Autres actualités sur le même thème