Vous recherchez une actualité
Actualités

GRIPPE: Cette année, quel sera le virus dominant?

Actualité publiée il y a 8 années 1 semaine 2 jours
GROG et InVS

Mais quel sera, cette année, le virus prépondérant ? En signalant, cette dernière semaine, le premier cas européen autochtone de grippe A(H3N2) en médecine ambulatoire confirmé en France dans un prélèvement GROG, le Réseau des GROG explique qu’il sera difficile de prévoir quel sera le virus dominant, une caractéristique qui pourrait déterminer l’ampleur et les spécificités de la saison grippale.

Du lundi 3 octobre au dimanche 9 octobre 2011, quelques cas de grippe A(H1N1)pdm09, A(H3N2) et B importés ont aussi été détectés à l'hôpital depuis la mi-septembre. Il est trop tôt pour savoir quel sera le virus grippal dominant cet hiver car les A(H3N2), A(H1N1)pdm09 et B co-circulent en Europe et dans le reste du monde.


Dans un précédent bulletin, l'Institut de veille sanitaire faisait le bilan des précédentes saisons grippales. En 10 ans, la grippe aura fait 4.281 décès dont 1.725 (40%) chez les hommes

(et 2.556 pour les femmes) dont 349 (190 chez les hommes soit 54% et 159 chez les femmes).

Le taux standardisé moyen de mortalité liée à la grippe pour l'ensemble des saisons de 2000 à 2008 s'élève à 0,42/ 100.000 (0,47 pour les hommes et 0,37 pour les femmes) vsp 0,46 pour la saison 2009

(0,54 pour les hommes et 0,37 pour les femmes). Mais c'est par tranche d'âges, que les caractéristiques de la dernière saison grippale diffèrent, car si la proportion de décès survenant chez les sujets de moins de 65 ans parmi le total des décès par grippe est de 10,6% pour l'ensemble des saisons 2000-2008, ce taux est beaucoup plus élevé pour 2009 (56%). Une différence retrouvée au niveau des décès, avec un âge moyen pour la période 2000-2008 de 81,7 ans très significativement inférieur durant la saison 2009.

Il est clair que la prépondérance, en 2009, du « nouveau virus » A(H1N1)2009 a donc « modifié » la donne avec, en particulier une proportion de décès par grippe survenus à l'hôpital plus élevée en

2009 et une typologie différente des personnes touchées, plus vulnérables et victimes de complications. La question posée par le Réseau Grog sur la prépondérance de tel ou tel virus est donc à suivre de près.

Autres actualités sur le même thème