Vous recherchez une actualité
Actualités

GRIPPE : Prendre les transports publics multiplie par 6 le risque d'infection respiratoire

Actualité publiée il y a 10 années 8 mois 6 jours
BMC Infectious Diseases

La relation entre l'utilisation des transports publics et le risque d’infection respiratoire aiguë (IRA) est évidemment importante au cours des épidémies et les pandémies. Mais cette recherche, financée par la Health Protection Agency britannique (HPA), montre que prendre le bus ou le tram dans les cinq jours précédant l'apparition des symptômes est associé à un risque 6 fois plus élevé de développer une IRA. des résultats publiés dans la revue BMC Infectious Diseases.

Cette étude de cas-témoins, réalisée par un étudiant en médecine nommé Joy Troko de l'Université de Nottingham, au cours de la saison 2008/2009 de la grippe a porté sur 138 patients (72 cas d'IRA et 66 patients du groupe contrôle) invités à remplir un questionnaire sur leurs usages du bus ou du tramway dans les cinq jours précédant le début de leur maladie ou cinq jours avant leur consultation chez le médecin.


Le Pr. Van Tam qui a suivi cette étude résume : "Nous avons trouvé une association statistiquement significative entre le développement d'IRA et l'utilisation de bus ou de tramway dans les cinq jours précédant l'apparition des symptômes. Le plus grand risque est apparu pour les utilisateurs occasionnels du bus ou du tram. Ces données sont tout à fait plausibles quand on pense à la plus grande probabilité de développer des anticorps protecteurs contre les virus respiratoires si l'on est souvent exposé. Ainsi, le risque de consultation pour les infections respiratoires aiguës s'avère six fois plus élevé (OR ajusté = 5,94 IC 95%: 1,33 à 26,5) chez un participant qui a pris bus ou tram dans les 5 jours d'apparition des symptômes. Le risque d'IRA est modifié en fonction de la régularité de l'utilisation des transports publics : 1-3 fois / semaine: OR ajusté = 0,54 (IC 95% 0.15 à 1.95;> 3 fois / semaine : 0,37 (IC 95% 0,13 à 1,06).

Vous avez donc six fois plus de risque de vous retrouver chez le médecin avec une infection respiratoire aiguë (IRA) si vous avez récemment utilisé un bus ou le tramway d'autant plus que vous êtes un utilisateur occasionnel.