Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE: Trop de graisses insaturées peuvent aussi saturer bébé

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 1 semaine
Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism

Un apport trop élevé en « mauvais » acides gras durant la grossesse peut aussi rendre les enfants « plus gras » et favoriser leur surpoids, selon cette étude de l’Université de Southampton oubliée dans l’édition de janvier du Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism. Ces conclusions ajoutent aux preuves croissantes de l’impact du régime alimentaire de la mère durant la grossesse sur la composition corporelle de l’enfant à naître puis son évolution à l'âge adulte.

Il s'agit dans cette étude, des oméga-6, des acides gras polyinsaturés qui contribuent néanmoins au développement du cerveau et sont présents dans certains aliments comme l'huile de tournesol et des oméga-3, un autre acide gras essentiel, présent dans de nombreux poissons. L'étude a évalué les niveaux sanguins d'acides gras polyinsaturés à longue chaîne (AGPI), à 34 semaines de grossesse chez 12.500 femmes participant à la cohorte « Southampton Women's Survey » (SWS), puis les niveaux de graisse corporelle chez 1.987 bébés. Les femmes participantes avaient également rempli des questionnaires sur leur régime alimentaire au cours des trois mois précédents.


Les chercheurs constatent que la consommation maternelle de ces acides gras oméga-6 est associée au poids de leurs enfants et à la masse grasse corporelle aux âges de 4 et 6 ans. En revanche, aucune association n'a été identifiée avec la consommation d'acides gras oméga-3.

Les chercheurs concluent donc que les niveaux sanguins de la mère en omega-6 en fin de grossesse influencent les niveaux de graisse corporelle de l'enfant. Evidemment, ce n'est qu'un des facteurs, il est clair que le régime alimentaire de l'enfant et sa pratique d'exercice physique sont des facteurs plus décisifs sur son poids corporel.

Source: Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism doi: 10.1210/jc.2012-2482 January 1, 2013 Maternal Plasma Polyunsaturated Fatty Acid Status in Late Pregnancy Is Associated with Offspring Body Composition in Childhood (Visuel Fotolia)

Autres actualités sur le même thème

Pages