Vous recherchez une actualité
Actualités

INFIRMIERS: L'OMS appelle à un rôle renforcé dans la prévention des maladies chroniques

Actualité publiée il y a 5 années 8 mois 3 semaines
OMS

Ce rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), réalisé par l’Institut infirmier de l’Université de Californie - Los Angeles (UCLA) met en avant l’impact majeur que peuvent avoir Infirmièr(e)s et Sages-Femmes sur l'évolution des modes de vie et la réduction des facteurs évitables de maladies chroniques. 38 pages d’exemples d’interventions et de preuves qui forment un appel à renforcer la reconnaissance de ces professionnels dans l’éducation des patients, en particulier pour la prévention des maladies cardio-vasculaires, des cancers, des maladies respiratoires chroniques et du diabète.

4 maladies non transmissibles comptent pour 60% des décès dans le monde, rappelle l'OMS, et le fardeau mondial des maladies non transmissibles continue de croître dans toutes les régions du monde, commente Linda Sarna, professeur à l'UCLA School of Nursing et co-auteur du rapport. «Les infirmières et les sages-femmes ont l'expertise nécessaire pour aider les individus et les collectivités à améliorer les résultats de santé ». Car non seulement les infirmières et les sages-femmes constituent plus de 50% des personnels de santé dans la plupart des pays du monde, mais ce sont les professionnels les mieux placés pour induire des changements de mode de vie chez les patients et accroître leur sensibilisation, comme le montre ce rapport d'interventions en soins infirmiers. Des interventions capables de réduire les facteurs de risque tels que le tabagisme, la dépendance à l'alcool, l'inactivité physique ou une mauvaise alimentation.


Des exemples d'interventions réussies : L'intérêt de ces exemples concrets d'interventions est que leur succès a été démontré pour avoir un impact significatif sur les patients et dans leur communauté, entraîner des réductions de coûts santé et améliorer la qualité des soins. L'exemple est donné du « contrôle du tabagisme », l'exemple d'un rendez-vous manqué avec l'intervention des infirmières et infirmiers, qui pourraient jouer un rôle essentiel dans la prévention et l'aide au sevrage tabagique.

Une évolution nécessaire des responsabilités : Alors que les rôles et les responsabilités de la profession vont continuer à largement évoluer dans de nombreux pays, ces conclusions de l'OMS valident l'importance de leur intervention, non seulement dans les soins aux patients dans les moments difficiles mais aussi dans la prévention. Le rapport encourage ainsi les instituts de formation en soins infirmiers à développer les programmes abordant le rôle des infirmières dans le conseil de modes de vie intelligents et de financer plus largement des recherches en soins infirmiers dans ce domaine. Un axe qui s'accorde d'ailleurs avec l'évolution « LMD » de la formation infirmière en France.

Au-delà, c'est un appel à attribuer aux Infirmiers et aux Sages-Femmes, un rôle plus actif dans la politique et le législatif, dans l'élaboration de politiques de recherche, d'éducation et d'exercice. Le rapport souligne ainsi qu'il est «essentiel que les infirmières, les sages-femmes et leurs organisations assument désormais un rôle de leadership en travaillant avec les décideurs, pour promouvoir l'intégration de l'exercice infirmier dans la réduction des facteurs de risque ». « Ce rôle de conseil devrait être un élément essentiel de la pratique clinique à tous les niveaux», conclut l'auteur principal du rapport.

Source: OMS Enhancing nursing and midwifery capacity to contribute to the prevention, treatment and management of non-communicable diseases.

Autres actualités sur le même thème

Pages