Actualités

Journée mondiale contre la TUBERCULOSE 2011: Pas à pas vers l'innovation

Actualité publiée il y a 11 années 3 mois 2 semaines
World TB Day

La Journée mondiale de la tuberculose, le 24 Mars de chaque année, rappelle à chacun que la tuberculose est toujours épidémique dans une grande partie du monde, causant la mort de plusieurs millions de personnes chaque année, principalement dans les pays en développement. Cette Journée marque une seconde étape dans la lutte contre la tuberculose et met à l’honneur les initiatives de recherche ou de terrain, toutes innovations confondues qui pourrait servir de “best practices” dans le monde entier.

Le 24 mars 1882, le Dr Robert Koch étonnait la communauté scientifique en annonçant qu'il avait découvert la cause de la tuberculose, le bacille de la tuberculose. A cette époque, la tuberculose faisait rage à travers l'Europe et les Amériques, causant le décès d'une personne sur 7. Cette découverte a ouvert la voie au diagnostic et au traitement de la tuberculose.


Cette année, le World TB Day marque l'entrée dans une seconde phase de la lutte contre la TB et souhaite favoriser et encourager la recherche et l'innovation dans le traitement et les soins de la maladie. C'est une évolution pas à pas, souligne le Comité d'organisation, mais chaque pas peut éviter des milliers de décès. Un objectif matérialisé par l'ambition et les nouvelles cibles du Plan mondial Halte à la tuberculose 2011-2015: Transformer l'élimination Fight-Vers de la tuberculose, qui a été lancé par le Partenariat Halte à la tuberculose en Octobre 2010. Ce nouveau plan, pour la première fois, identifie toutes les lacunes de la recherche qui doivent être remplis pour mettre tests rapide de la tuberculose, les traitements plus rapides et un vaccin pleinement efficace sur le marché. Il montre également programmes de santé publique à conduire l'accès universel aux soins de la tuberculose, y compris la façon de moderniser les laboratoires de diagnostic et de pratiquer des tests de tuberculose révolutionnaire qui sont récemment devenus disponibles.

Saluer l'innovation : La campagne mettra l'accent une fois de plus sur les personnes du monde entier qui ont trouvé de nouveaux moyens pour stopper la tuberculose qui peuvent servir d'inspiration pour les autres. L'idée est de reconnaître ceux qui ont su innover sur toute la gamme de paramètres de la lutte contre la tuberculose.

22 pays encore à forte charge : La tuberculose (TB) reste un problème de santé inquiétant et majeur. Chaque année, il s'agit de 9 millions de nouveaux cas et de près de 2 millions de décès. Si tous les pays sont touchés, la plupart des cas (85%) surviennent en Afrique (30%) et en Asie (55%), avec l'Inde et la Chine seule représentant 35% de tous les cas (Voir Schéma de gauche). 22 pays sont dits « à forte charge » avec un nombre de cas en augmentation.

Pourtant, la tuberculose est, dans la plupart des cas, une maladie curable, par combinaisons de médicaments de première ligne 90% des personnes atteintes sensibles aux médicaments, peuvent être guéries en six mois. Mais les formes multi-résistantes constituent aujourd'hui un véritable défi,

(500.000 cas chaque année et nécessitent l'utilisation de médicaments de deuxième ligne plus coûteux et plus générateurs de graves effets secondaires. Les taux de guérison de la tuberculose multirésistante sont plus faibles, allant en général d'environ 50% à 70%.

10% des cas de tuberculose surviennent chaque année parmi les personnes vivant avec le VIH, et environ 80% de ces cas sont concentrés en Afrique.

La recherche, principal objectif de cette Journée avance, et l'on peut citer entre autres, le nouveau test de diagnostic que Santé log vous avait présenté, à la suite d'un article paru dans le New England Journal of Medicine. Ce test permet un diagnostic exact pour de nombreux patients en 100 minutes environ, alors qu'avec les tests actuels il faut parfois jusqu'à trois mois pour obtenir les résultats. On peut citer également les perspectives de nouveaux vaccins, en particulier, le nouveau vaccin connu sous le nom H56, encore en cours d'évaluation mais qui pourrait s'avérer plus efficace que le BCG.