Vous recherchez une actualité
Actualités

La POLLUTION automobile associée à certains cancers rares de l'enfant

Actualité publiée il y a 6 années 6 mois 1 semaine
American Association for Cancer Research

C’est un premier lien possible entre l'exposition à la pollution atmosphérique liée à la circulation et certains cancers pédiatriques rares, que suggère cette étude de l’Université de Californie - Los Angeles (UCLA). Cette étude, la première à examiner ce lien, a été présentée le 9 Avril lors de la réunion annuelle de l'American Association for Cancer Research à Washington.

Heck Julia, assistant de recherche en épidémiologie à l'UCLA Jonsson Comprehensive Cancer a travailé à partir des données de 3.950 enfants, nés entre 1998 et 2007 et inscrits au registre du cancer de Californie. L'équipe a estimé le niveau du trafic automobile local. Sur la base d'un modèle reconnu, l'exposition à la pollution a été estimée pour la zone située autour du domicile de chaque enfant durant chaque trimestre de grossesse de la mère puis au cours de la première année de vie de l'enfant. L'analyse prenait en compte des données sur les véhicules essence et diesel dans un rayon de 1.500 mètres, les niveaux de trafic, la géométrie de la route, les taux d'émission de gaz d'échappement des véhicules et même les conditions météorologiques. Le risque de cancer a été par analyse statistique à partir des données du registre.


Les chercheurs constatent qu'une exposition accrue à la pollution de l'air liée à la circulation est associée à une augmentation de 3 types rares de cancer chez l'enfant:

· la leucémie aiguë lymphoblastique (leucémie provoquée par la multiplication de lymphocytes défaillants dans la moelle osseuse),

· les tumeurs germinales malignes (cancers des testicules, des ovaires et d'autres organes),

· le rétinoblastome (cancer de l'œil) et le rétinoblastome bilatéral (les deux yeux sont touchés).

Aucune période particulière d'exposition ne se distingue par des effets spécifiques, même dans les zones de forte exposition. Donc aucune une période d'exposition, parmi les périodes étudiées ne s'avère plus dangereuse.

C'est la première fois que ces cancers plus rares de l'enfant montrent un lien possible à la pollution atmosphérique liée à la circulation, et les chercheurs précisent justement que mais comme ce sont des cancers rares, leurs résultats doivent être reproduits dans d'autres études.

Source: American Association for Cancer Research via Eurekalert (AAAS) UCLA researchers find potential link between auto pollution, some childhood cancers (Visuel © Zabolotnia Anna - Fotolia.com)

Lire aussi sur Pollution et santé

Autres actualités sur le même thème