Vous recherchez une actualité
Actualités

Le mariage, excellent pour la SANTÉ CARDIAQUE!

Actualité publiée il y a 8 années 3 mois 3 semaines
Health Psychology

"Donner son cœur à l’autre" se révèle être un excellent moyen pour rester en vie, selon cette étude de l'Université de Rochester. Les patients mariés qui subissent un pontage coronarien auraient même 3 fois plus de chances d'être toujours en vie 15 ans plus tard, en comparaison de leurs homologues célibataires. Un bénéfice encore plus flagrant pour les femmes, selon cette étude de l'Université de Rochester est publiée dans l’édition en ligne du 22 août de la revue Health Psychology, une publication de l'American Psychological Association.

"Il y a quelque chose dans une bonne relation de couple qui aide les gens à garder le cap”, explique Kathleen King, professeur émérite de l'École des sciences infirmières de l'Université de Rochester et auteur principal de l'article. La satisfaction conjugale serait tout aussi importante pour la survie après une chirurgie coronarienne, au même titre que d'autres facteurs de risque traditionnels comme l'usage du tabac, l'obésité et l'hypertension artérielle, explique le co-auteur de Harry Reis, professeur de psychologie à l'Université de Rochester.


Ce bénéfice cardiovasculaire se joue différemment pour les hommes et les femmes. Pour les hommes, le mariage est en général lié à des taux de survie plus élevé et plus le mariage est “heureux”, plus le taux de survie est élevé. Pour les femmes, la qualité de la relation apparaît encore plus importante et permettrait de multiplier par 4 le taux de survie, selon cette étude.

Le bénéfice du bonheur conjugal est plus important pour les femmes: Les chercheurs ont suivi 225 personnes qui avaient eu un pontage entre 1987 et 1990 et ont demandé aux participants mariés d'évaluer leur niveau de satisfaction sur leur relation conjugale un an après la chirurgie. Après ajustement pour l'âge, le sexe, l'éducation, la dépression, l'usage du tabac, et autres facteurs de risque cardiovasculaires connus et 15 ans après la chirurgie,

- 83% des femmes mariées et satisfaites de leur mariage étaient encore en vie vs 28% des femmes malheureuses en ménage et 27% des femmes célibataires.

- Pour les hommes, le taux de survie pour les maris heureux s'élève également à 83%, vs 60% pour les hommes malheureux en ménage et 36% pour les hommes célibataires.

“Le pontage coronarien était autrefois considéré comme un remède miracle pour les maladies cardiaques”, explique l'auteur, “mais maintenant nous savons que c'est généralement une solution temporaire, d'où l'intérêt d'examiner les conditions qui favorisent un meilleur taux de survie”. Sont donc tout à fait précieuses, l'aide du conjoint et ses encouragements à des comportements sains, comme la pratique de l'exercice physique ou l'arrêt du tabac, des conditions essentielles à la survie à long terme de maladies cardiaques.

Par ailleurs, le mariage permet aux patients de rester motivé pour prendre soin d'eux-mêmes.