Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉNINGITES: Le Prozac® se révèle un antiviral efficace

Actualité publiée il y a 7 années 6 mois 3 semaines
Antimicrobial Agents and Chemotherapy

Ces chercheurs de l'UCLA viennent de découvrir un nouvel usage possible et prometteur de la fluoxétine (Prozac®) comme agent antiviral efficace contre les entérovirus humains, responsables d'infections mortelles, comme la poliomyélite et les encéphalites. Ces résultats, publiés dans l’édition du 2 juillet de la revue Antimicrobial Agents and Chemotherapy, incitent aujourd’hui les chercheurs à rechercher d’autres effets non conventionnels pour ces psychotropes.

Les entérovirus humains font partie d'une famille d'une centaine de virus à ARN responsables de différentes infections qui peuvent être mortelles : Poliovirus, coxsackievirus, échovirus, rhinovirus et virus de l'hépatite A font partie de la famille des Picornaviridae, petits virus à ARN. Ces virus sont résistants. Si la vaccination a pratiquement éliminé le poliovirus, il n'existe pas de médicaments antiviraux pour le traitement des infections à autres entérovirus, principale cause des méningites.


La fluoxétine (Prozac®), utilisée habituellement dans le traitement des troubles dépressifs et anxieux, s'avère selon ces résultats, un inhibiteur puissant de la réplication du virus Coxsackie, un virus de la même famille (entérovirus) que le poliovirus et l'échovirus (Enteric Cytopathogenic Human Orphan virus) que l'on retrouve dans le tractus gastro-intestinal et qui est responsable d'infections gastro-intestinales et d'éruptions cutanées. En fait, la fluoxétine n'interfère ni avec l'entrée du virus ni avec la nature du génome viral mais réduit la production de l'ARN viral et de leurs protéines et réduit ainsi la réplication virale.

La découverte de cette activité antivirale inattendue de la fluoxétine est « scientifiquement » très importante et doit attirer, relèvent les auteurs, l'attention des scientifiques sur des cibles potentielles jusque-là négligées de la fluoxétine et des autres médicaments psychotropes. Le Dr Robert Damoiseaux, directeur scientifique du département dépistage moléculaire du California NanoSystems Institute espère pouvoir identifier ces cibles non conventionnelles et comment ces objectifs thérapeutiques peuvent se recouper avec les indications déjà connues de cette classe de médicaments. Paul Krogstad, Pr de pédiatrie et de pharmacologie moléculaire précise que la compréhension des mécanismes d'action de la fluoxétine et de la norfloxetine (un métabolite de la fluoxétine) contre le coxsackievirus va également permettre de mieux cerner le mode de réplication des entérovirus et développer de nouveaux traitements contre les infctions graves à entérovirus.

Source: Antimicrob. Agents Chemother. published ahead of print 2 July 2012 doi:10.1128/AAC.00983-12 Fluoxetine is a Potent Inhibitor of Coxsackievirus Replication (Visuel CDC Coxsackie virus)

Accéder aux dernières actualités sur le Prozac

Autres actualités sur le même thème