Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: Le Viagra candidat contre l'obésité

Actualité publiée il y a 6 années 9 mois 3 semaines
FASEB Journal

Si le Viagra était capable de convertir les cellules adipeuses de la graisse blanche en graisse brune, celle qui se « consume » en apportant de l’énergie ? Ces chercheurs de l'Université de Bonn ont fait cette découverte surprenante et le médicament s’avère capable de réduire le risque d'obésité et ses comorbidités sur la souris. Ces résultats présentés dans l’édition du 9 janvier du FASEB Journal, ajoutent aux bénéfices potentiels du sildenafil.

Le Viagra, traitement de la dysfonction érectile, interfère avec une voie de signalisation de la guanosine monophosphate cyclique (ou cGMP) qui permet l'afflux de sang et l'érection. Alors que de précédentes études ont montré que des souris obèses perdent du poids après une période de sildénafil, la raison de cette perte de poids n'était pas claire. L'équipe de l'Université de Bonn qui travaille depuis plusieurs années sur l'effet de la GMPc sur les cellules adipeuses a émis l'hypothèse que le sildénafil pouvait être un candidat intéressant contre l'obésité.


Le Pr Alexander Pfeifer, directeur de l'Institut de pharmacologie et de toxicologie de l'Université de Bonn en collaboration avec l'Institut Max-Planck a évalué l'effet du sildénafil sur les cellules adipeuses chez les souris, en leur administrant le médicament durant 7 jours. Les chercheurs constatent des effets étonnants, les cellules graisseuses blanches, qui entraînent l'accumulation de graisse dans l'obésité, se convertissent en cellules graisseuses brunes, celles qui brûlent l'énergie des aliments en la convertissant en chaleur. Ces cellules graisseuses brunes, rappellent les auteurs, constituent une des principales voies de recherche dans la lutte contre l'obésité.

Autre avantage, le sildenafil empêche le processus inflammatoire causé par l'accumulation de cellules adipeuses et responsable de comorbidités telles que les maladies cardiovasculaires, le cancer et le diabète. Dans certains cas, le sildenafil pourrait donc aussi réduire le risque de complications de l'obésité.

Mais il n'est pas question à ce stade de pendre du Viagra pour maigrir, indiquent les auteurs. «Nous en sommes au stade de la recherche fondamentale et les tests n'ont été effectués jusqu'à présent que sur la souris», explique le professeur Pfeifer.


Source:
Faseb Journal January 9, 2013 doi: 10.1096/fj.12-221580 fj.12-221580 Increased cGMP promotes healthy expansion and browning of white adipose tissue

Lire aussi: RECHERCHE 2012: La science mobilisée contre l'obésité

OBÉSITÉ: Transformer les adipocytes blancs en adipocytes bruns pour brûler les graisses - Les adipocytes bruns, prochain grand espoir contre l'OBÉSITÉ -

Accéder à nos dossiers- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Autres actualités sur le même thème