Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: Un petit déjeuner protéiné freine l'appétit toute la journée

Actualité publiée il y a 5 années 10 mois 2 jours
Obesity Society's annual scientific meeting

Un petit déjeuner plus riche en protéines permet de « freiner » l'appétit tout au long de la matinée, c’est ce que nous conseillent ces scientifiques de l’Université du Missouri-Columbia. Leur étude présentée à la réunion annuelle de l'Obesity Society (Atlanta) répond en fait aux mauvaises habitudes alimentaires des Américains, par un rééquilibrage des protéines sur les différents repas de la journée. Pour nous autres Français, leurs conclusions sont favorables à une évolution de notre petit déjeuner vers une formule plus anglosaxonne.


Car les Américains consomment généralement suffisamment ou trop de protéines mais, cependant, ont tendance, selon les auteurs, à en consommer une petite quantité au petit déjeuner, une quantité modérée au déjeuner et une quantité plus importante au dîner. L'étude, menée auprès de femmes âgées de 18 à 55 ans, montre que consommer des œufs et d'autres aliments riches en protéines au petit déjeuner va réduire la sensation de faim tout au long de la matinée, en comparaison avec un petit déjeuner pauvre en protéines (comme des crêpes et du sirop par exemple) ou encore l'absence de petit déjeuner.

30 à 39 grammes de protéines le matin font la différence toute la journée : Les participantes ont renseigné par questionnaire l'importance de leur appétit, de leur sensation de faim, leur désir de manger ou leur sentiment de satiété, avant le petit déjeuner puis à intervalles de 30 minutes entre le petit déjeuner et le déjeuner. Les participantes ont été réparties pour recevoir un petit déjeuner standard ou un petit déjeuner riche en protéines. Tous les petits déjeuners représentaient un apport de 300 calories avec des quantités similaires de lipides et de fibres mais le petit déjeuner protéiné contenait 30 à 39 grammes de protéines.

Les consommatrices du petit déjeuner protéiné non seulement ressentent moins la sensation de faim au cours de la matinée mais consomment moins de calories au déjeuner.

C'est donc une nouvelle recommandation d'éviter de sauter le petit déjeuner ou de choisir des aliments pauvres en protéines, souvent pour des raisons pratiques.

N.B. L'un des auteurs principaux de l'étude est chercheur à Biofortis Clinical Research, une société du groupe Mérieux NutriSciences.

Source: Obesity Society's annual scientific meeting Nov. 14, 2013 Acute Satiety Effects of Sausage/Egg-based Convenience Breakfast Meals in Premenopausal Women (Visuel© Natalia Klenova - Fotolia.com)

Lire aussi sur le Petit-déjeuner et Un bon petit déjeuner, une fausse-bonne idée ? -

Autres actualités sur le même thème