Vous recherchez une actualité
Actualités

PARALYSIE MÉDULLAIRE: Des rats paralysés se remettent à courir

Actualité publiée il y a 7 années 5 mois 2 semaines
Science

Un cocktail médicamenteux, une stimulation électrique et un robot, ce sont les 3 éléments, qui ont permis à ces chercheurs de École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) de redonner à des rats souffrant de lésions médullaires et de paralysie, le contrôle du mouvement, leur permettant, après une période de réadaptation, de marcher à nouveau puis courir. Cette recherche publiée dans l’édition du 1er juin de la revue Science montre qu'il est possible de réactiver les fonctions de la moelle épinière à l’aide de stimuli électriques et chimiques et ouvre un grand espoir pour les patients atteints de ce type de paralysie.

L'étude débutée il y a 5 ans, à l'EPFL en permettant la régénération des fibres nerveuses lésées chez le rat suggère en effet de nouveaux espoirs et techniques thérapeutiques pour restaurer ces fonctions chez l'Homme. «Grâce aux effets combinés des stimulations et d'un entraînement avec un dispositif de soutien vertical, nos rats retrouvent la marche volontaire en quelques semaines. Ils peuvent rapidement se mettre à courir, à monter des marches ou à éviter des obstacles», explique Grégoire Courtine, le chercheur principal.


Injection, stimulation, adaptation : Alors que la neuroplasticité peut permettre, mais en cas de lésion légère, au système nerveux de se réadapter, dans les cas plus graves, la moelle épinière montre des capacités de récupération très limitées/ Ici les chercheurs montrent qu'il est possible, en combinant injection de médicaments en remplacement des neurotransmetteurs perdus, stimulations électrochimiques qui envoient des signaux électriques continus aux neurones et séances de réadaptation qui réenclenchent le mouvement, de redonner sa fonctionnalité à la partie lésée de la moelle épinière.

Un rétablissement comparable à l'apprentissage de la marche chez l'enfant : En 2009, Grégoire Courtine avait déjà démontré en stimulant la partie de la moelle épinière située sous la lésion qu'il était possible de rétablir la mobilité, mais de façon involontaire. Ici, son équipe montre la possibilité d'une régénération complète des fibres nerveuses, comparée par les chercheurs, à la phase d'apprentissage de la marche chez l'enfant. Ainsi, chez le rat, les chercheurs constatent que les nouvelles fibres contournent la lésion, permettant aux signaux du cerveau de transmettre à nouveau.

«Nos rats sont devenus des athlètes, alors même qu'ils étaient complètement paralysés quelques semaines auparavant. Je parle d'une récupération à 100% des capacités de mouvements volontaires», résume le chercheur. Des essais cliniques de phase II sur l'homme sont d'ores et déjà programmés dans un ou deux ans au Balgrist University Hospital Spinal Cord Injury Centre à Zurich, en Suisse.

Source: Science June 1, 2012 Vol. 336 no. 6085 pp. 1182-1185 DOI: 10.1126/science.1217416 "Restoring voluntary control of locomotion after paralyzing spinal cord injury."

Accéder aux dernières actualités sur la Paralysie et les recherches

Autres actualités sur le même thème