Vous recherchez une actualité
Actualités

POLLUTION: Une forte exposition in utero double le risque d'autisme

Actualité publiée il y a 6 années 6 mois 1 jour
Environmental Health Perspectives

Particules de diesel, plomb, manganèse, mercure et autres polluants affectent le développement du cerveau de l’enfant. Et jusqu'à un risque double d'avoir un enfant atteint d'autisme, pour les femmes exposées à de forts niveaux de pollution durant leur grossesse, par rapport aux femmes vivant dans des zones plus préservées. Cet ordre de grandeur impressionnant, estimé par cette étude de la Harvard School of Public Health, publiée dans la revue Environmental Health Perspectives, engage à réduire par tous moyens les niveaux de pollution et confirme une fenêtre de susceptibilité élevée à la pollution et autres perturbateurs durant la période périnatale.


Des résultats très inquiétants lorsqu'on sait que 20% à 60% des femmes citadines vivent ainsi dans des zones « à risque élevé d'autisme », précise Andrea Roberts, chercheur à Harvard et auteur principal de l'étude. Des résultats qui précisent ceux d'études précédentes suggérant déjà l'association entre exposition à la pollution atmosphérique pendant la grossesse et autisme chez les enfants.

Un risque double d'autisme chez les enfants de femmes très exposées : Les chercheurs ont travaillé à partir des données de la cohorte Nurses' Health Study II impliquant 116.430 infirmières. Les chercheurs se sont concentrés sur le suivi de 325 femmes ayant eu un enfant atteint d'autisme et 22.000 femmes « témoins » pour évaluer l'association entre l'autisme et les niveaux de pollution au moment de la naissance, en tenant compte des facteurs de confusion, comme le revenu, l'éducation et le tabagisme pendant la grossesse. Leur analyse montre que,

· les femmes vivant dans les 20% des zones les plus polluées ont 2 fois plus de risque d'avoir un enfant atteint d'autisme que celles qui vivent dans les 20% des zones les moins polluées.

· D'autres types de pollution, par le plomb, le manganèse, le chlorure de méthylène sont également associés à un risque plus élevé d'autisme, d'environ 50%.

· La plupart des expositions aux polluants impactent plus fortement les garçons que les filles.

Mieux identifier les polluants et les niveaux responsables, mieux comprendre le mécanisme sous-jacent qui conduit à l'autisme et développer des interventions pour réduire l'exposition des femmes enceintes à la pollution, les enjeux sont multiples.

Source: Environmental Health Perspectives DOI:10.1289/ehp.1206187online June 18, 2013 Perinatal air pollutant exposures and autism spectrum disorder in the children of Nurses' Health Study II participants

Lire aussi : AUTISME: L'exposition du bébé à la pollution multiple son risque par 3

Accéder aux dernières actualités sur l'Autisme (

Accéder au Dossier Vaincre l'autisme (1/5) de Santé log : Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème