Vous recherchez une actualité
Actualités

Pressings et perchloroéthylène: Risques cancérigènes et neuro pour les riverains aussi

Actualité publiée il y a 6 années 10 mois 2 jours
RES-EPA

Le perchloroéthylène, c’est le solvant encore utilisé dans 90% des pressings. Etre exposé au perchloroéthylène, c’est un risque de toxicité pour le système nerveux central (SNC), les reins, le foie, le système immunitaire et hématologique et le système de reproduction et un risque accru probable de cancer. Pourtant 15.000 personnes restent exposées de manière chronique, directement ou indirectement. Le Réseau Environnement Santé qui soutient les victimes du perchloroéthylène, alerte à nouveau les pouvoirs publics, mettant en évidence le retard français en matière de prévention et de substitution.

A l'occasion de la Journée mondiale contre le cancer, le RES, l'association Génération Futures et l'association de défense des victimes d'émanations de perchloroéthylène des pressings (ADVEPP) a souhaité attirer l'attention sur le cas du perchloroéthylène, un solvant utilisé dans les pressings. Le perchloroéthylène est un solvant toxique, classé par l'IARC cancérogène probable chez l'homme (du groupe 2A), mais toujours utilisé dans plus de 90% des pressings (cancérogène, mais aussi neurotoxique, hépatotoxique et néphrotoxique). Chaque année, 1 million de litres de perchloroéthylène soit environ 8.200 tonnes sont utilisées, entraînant l'exposition professionnelle de 15.000 personnes. Les professionnels et… les voisins : Lorsque les vapeurs de perchloroéthylène s'échappent de la machine, non seulement les professionnels du nettoyage mais ou les habitants demeurant à proximité sont exposés à ces vapeurs capables de traverser 3 épaisseurs de béton… Car le perchloroéthylène est absorbé par inhalation, par voie orale et par la peau. Cette exposition des voisins est pourtant dument reconnue par le Haut Conseil de la Santé publique qui écrit, en juin 2010 : « Afin de protéger les occupants des locaux voisins, il pourra s'avérer indispensable de procéder à la fermeture temporaire de l'installation en cause afin de faire procéder aux mesures correctives qui s'imposent ».


De nombreux effets reconnus : Selon l'Environmental Protection Agency (EPA), l'Agence sanitaire américaine, un certain nombre de cibles de la toxicité de l'exposition chronique au tétrachloroéthylène ont été identifiées dans des études publiées menées sur l'animal et sur l'Homme. Ces cibles incluent le système nerveux central (SNC), les reins, le foie, le système immunitaire et hématologique et le système de reproduction. En général, les effets neurologiques sont associés à une exposition par inhalation de tétrachloroéthylène.

Nous nous sommes récemment faits l'écho d'une étude publiée dans les Annals of Neurology qui confirme qu'une exposition professionnelle répétée au le trichloroéthylène (TCE) et au perchloroéthylène (PERC) multiplie le risque de maladie de Parkinson, respectivement par 6 et par 10.

Pourtant, écrit le RES, il existe des alternatives… le nettoyage au mouillé, l'utilisation du Silicone Liquide (procédé GreenEarth, utilisé par Disneyland), d'hydrocarbures et l'utilisation du dioxyde de carbone liquéfié. Ainsi, le Danemark dès 2003 et les Etats-Unis, en 2006 ont interdit l'installation de nouveaux pressings utilisant le perchloroéthylène.

La France ne doit pas être en retrait, alerte le RES, qui appelle, dans l'attente de sa demande de rencontre avec la Ministre de l'Environnement, les pouvoirs publics à prendre réellement la mesure des problèmes de santé publique posés par le perchloroéthylène.

Sources : EPA Tetrachloroethylene (Perchloroethylene) A TOXICOLOGICAL REVIEW -RES Conférence Journée mondiale contre le Cancer et Annals of Neurology Supplement of 136th Annual Meeting of the American Neurological Association Published Online: November 14, 2011 DOI:10.1002/ana.22629.“ Solvent Exposures and Parkinson's Disease Risk in Twins" via Eurekalert (AAAS) “NIH-funded twin study finds occupational chemical exposure may be linked to Parkinson's risk “ et “Parkinson's disease risk greater in those exposed to trichloroethylene »

Lire aussi : PARKINSON: Trichloro et perchloroéthylène liés au développement de la maladie -

Autres actualités sur le même thème

Pages