Vous recherchez une actualité
Actualités

PSYCHO: Le pouvoir rend-il égocentrique?

Actualité publiée il y a 5 années 6 mois 1 semaine
Social Psychological and Personality Science

« Power Gets You High » titre cette étude de l'Université d'Amsterdam qui s’est intéressée à décrypter un peu de la psychologie et du comportement des gens puissants, à travers une série d’expériences. Les résultats, présentés dans la revue Social Psychological and Personality Science, suggèrent que les gens puissants trouvent leur meilleure inspiration en eux-mêmes et se donnent la priorité sur les autres dans l'interaction sociale parce que c’est plus émotionnellement enrichissant pour eux. Bien plus une prise de position qu’une étude « scientifique ».

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Nous connaissons tous des personnes, autour de nous, qui ne parlent que d'elles-mêmes et de leurs dernières « aventures » et sont incapables d'accorder la moindre écoute à ceux qui les entourent. Cette étude a cherché à mieux les comprendre. Elle conclut que ce qui peut distinguer ces personnes du reste du monde est un sentiment d'importance et de pouvoir. Car, écrivent les auteurs : « Les puissants s'inspirent d'eux-mêmes plutôt que des autres ». « Ce qui m'a frappé », ajoute l'auteur principal, Gerben van Kleef, de l'Université d'Amsterdam, « c'est que les gens puissants sont souvent mauvais auditeurs ».


L'équipe a voulu en savoir plus sur ce qu'elle appelle « un phénomène social », grâce à une série de 4 expériences.

- La première révèle que plus de pouvoir est associé à plus d'inspiration à partir de soi-même et moins d'inspiration à partir d'expériences ou d'idées venant des autres.

- La seconde révèle qu'en entretien en face à face, les participants ayant un sentiment de pouvoir plus élevé se montrent plus inspirés par leurs propres histoires que celles de leurs interlocuteurs, alors que des personnes « normales » sont tout autant intéressées par l'histoire de leur interlocuteur.

- La troisième montre que les personnes de pouvoir racontent spontanément plus d'histoires dans lesquelles elles sont elles-mêmes impliqués.

- Dans la 4è, les participants se sentent plus inspirés après avoir écrit sur leurs propres expériences que sur l'expérience de quelqu'un d'autre, surtout lorsque leur propre histoire les met bien en valeur.

Des résultats qui « brossent un tableau vaniteux des puissants», écrit l'auteur, se disant lui-même satisfait d'être parvenu à capter ce comportement social avec son étude. Selon l'équipe, plus les gens ont un sentiment de pouvoir ou de toute puissance, plus ils vont avoir tendance à « s'inspirer » d'eux-mêmes et à ne pas écouter les autres. Un comportement décrit comme une simple extension ou illustration de la façon dont les individus puissants ont tendance à accorder la priorité sur les autres dans les interactions sociales.

Un comportement expliqué aussi par la difficulté à percevoir les qualités de l'autre, des qualités suffisamment supérieures pour mériter l'écoute.

Enfin, la pression sociale est également évoquée, inhibant l'expression spontanée, chez ceux qui ont le moins de pouvoir.

Ces résultats qui n'engagent que les auteurs veulent suggérer que les gens puissants se suffisent à s'inspirer eux-mêmes parce qu'émotionnellement, c'est plus enrichissant pour eux. Bref, on l'aura compris, les auteurs se méfient des puissants.

Source: Social Psychological and Personality Science February 3, 2015 doi: 10.1177/1948550614566857 Power Gets You High: The Powerful Are More Inspired by Themselves Than by Others (Visuel © pathdoc - Fotolia.com)

Autres études de Psycho

Autres actualités sur le même thème