Vous recherchez une actualité
Actualités

RGO et brûlures d'estomac: Une alimentation trop riche responsable?

Actualité publiée il y a 8 années 7 mois 3 semaines
Gut

L'obésité a bien sa part de responsabilité dans l’augmentation du nombre de personnes souffrant de reflux gastro-œsophagien (RGO) selon cette étude publiée dans l’édition du 21 décembre de la revue scientifique Gut. Car ces derniers résultats font état de chiffres inquiétants : 11,6% à 17,1% d’entre nous souffriraient de RGO au moins une fois par semaine et 5,4% à 6,7% avec de graves symptômes.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Dans le RGO, l'acide gastrique est régurgité dans l'œsophage, provoquant des « remontées » acides, l'indigestion et des brûlures d'estomac. Le RGO, lorsqu'il est régulier est associé non seulement à une réduction de la qualité de vie mais aussi à un risque accru de cancer de l'œsophage.


L'étude menée par des chercheurs de l'Université norvégienne Karolinska (Suède) et du Kings College de Londres associe la montée cette dernière décennie des régimes alimentaires trop riches en graisse, entraînant l'excès de poids et l'obésité au risque accru de RGO. Cette étude de cohorte a suivi la prévalence (nombre de personnes touchées) et l'incidence (nombre de nouveaux cas) du RGO et les a comparées sur 2 périodes: 1995-7 à 2006-9, à partir des données d'une étude cohorte suédoise. La première vague comprenait 58.869 participants, la seconde 44.997. Au total, 29.610 participants ont été suivis sur une moyenne de 11 années. Les participants devaient déclarer, le cas échéant, à quel degré ils avaient eu des événements de RGO au cours des 12 derniers mois et préciser quels médicaments anti-reflux ils avaient pris.

Entre les deux périodes 1995-7 et 2006-9,

· le nombre de personnes ayant au moins un RGO hebdomadaire augmente de 11,6% à 17,1%

· le nombre de symptômes graves augmente de 5,4% à 6,7%

· le nombre de cas, quel que soit le symptôme, augmente de de 31,4% à 40,9%

· chez les femmes, l'incidence du RGO augmente avec l'âge

· le taux de disparition spontanée de RGO diminue avec l'âge

Selon les chercheurs, l'augmentation de la prévalence du RGO serait dûe à l'augmentation du poids corporel de la population, l'augmentation de l'âge de la cohorte et pourrait être lié, chez les femmes au traitement hormonal substitutif après la ménopause.

Source: Gut doi:10.1136/gutjnl-2011-300715 Changes in prevalence, incidence and spontaneous loss of gastro-oesophageal reflux symptoms: a prospective population-based cohort study, the HUNT study (Visuel PNNS, vignette NHS)

Accéder à toutes les actualités sur l'Obésité

Accéder à notre dossier Obésité de l'enfant (1/6) (Santé log Petite Enfance-)- Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème