Vous recherchez une actualité
Actualités

ROUGEOLE : Vers un vaccin en poudre et par inhalation ?

Actualité publiée il y a 9 années 8 mois 3 jours
PNAS

Une équipe de chercheurs de l'école Johns Hopkins Bloomberg de santé publique et de l'Université du Colorado vient de développer puis de tester avec succès un vaccin vivant atténué contre la rougeole, sous forme de poudre sèche qui peut être inhalé. L’efficacité de ce nouveau vaccin, testé chez le macaque rhésus, est présentée dans l’édition du 31 janvier de la revue PNAS (Proceedings of the National Academy of sciences). Une recherche cofinancée par la Fondation Bill & Melinda Gates et les NIH.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Si l'on sait qu'une couverture vaccinale élevée est essentielle pour prévenir les décès dus à la rougeole, malgré la disponibilité d'un vaccin, la rougeole reste une cause de maladie grave et décès importante dans le monde, en particulier dans les régions moins développées où la couverture vaccinale est plus limitée.


Le vaccin actuel contre la rougeole nécessite 2 injections pour offrir une entière immunité, une injection entre à 9 et 12 mois et une autre plus tard, dans l'enfance. Une formation spéciale est bien sûr nécessaire pour administrer le vaccin, qui nécessite une réfrigération. Par ailleurs, le mode d'injection accroît le risque d'exposition aux maladies d'exposition au sang (AES).

Selon cette étude, ce nouveau vaccin en poudre contre la rougeole offre, avec une seule dose, du moins aux macaques, une protection complète contre la rougeole. Le vaccin a été administré par aérosol en utilisant l'un des deux inhalateurs à poudre sèche, le PuffHaler et le Solovent BD. Aucun effet indésirable n'a été observé.

«Un vaccin efficace en poudre sera extrêmement utile dans les régions moins développées où les ressources sont limitées», explique le Pr. Diane E. Griffin, auteur principal de l'étude et directeur du Département de microbiologie moléculaire et d'immunologie à l'Ecole Bloomberg. "Ce vaccin peut être livré sous forme de poudre et ne nécessite pas de reconstitution ou une formation spéciale pour être administrer, ce qui augmente la facilité et la sécurité de la vaccination contre la rougeole dans le monde entier."

Avant le développement du premier vaccin en 1963, il y avait 130 millions de cas de rougeole chaque année dans le monde qui provoquaient plus de 7 millions de décès chaque année. Les décès par rougeole ont plus récemment été estimés à 164.000 en 2008.

Des essais cliniques pour le vaccin contre la rougeole en poudre sèche sont d'ores et déjà en cours en Inde.