Vous recherchez une actualité
Actualités

SOMMEIL: Chaque nuit blanche est un peu de cerveau en moins

Actualité publiée il y a 5 années 2 mois 2 semaines
Sleep

Cette étude de l'Université d'Uppsala (Suède) montre comment une seule nuit sans sommeil augmente les concentrations sanguines dans la matinée qui suit, de 2 protéines du cerveau, chez de jeunes hommes en bonne santé. Cette augmentation, rapportée dans la revue Sleep, suggère que l'absence de sommeil est associée au risque de perte de tissu cérébral.


Cette petite étude a été menée auprès de 15 jeunes hommes, de poids normal et en bonne santé, privés de sommeil pour une nuit vs après une nuit de sommeil d'environ 8 heures.

L'étude montre que la privation totale de sommeil est suivie d'une augmentation des concentrations sanguines accrues de 2 molécules, « NSE » et « S100 β » NSE et S -100B.

· L'Enolase neuro-spécifique (NSE pour Neuron Specific Enolase) est une enzyme glycolytique présente dans les neurones, les tissus nerveux périphériques et les tissus neuroendocrines,

· La protéine S100 β, de la famille des protéines de liaison du calcium intracytosolique, est présente dans le cerveau de façon physiologique.

Ces 2 molécules cérébrales augmentent généralement dans le sang en cas de lésions cérébrales.

Les résultats indiquent que le manque de sommeil peut donc favoriser les processus neurodégénératifs conclut Christian Benoît, auteur principal et chercheur en neurosciences à l'Université d'Uppsala. Chaque nuit de sommeil est donc un facteur critique du maintien de la santé cérébrale.

Source: Sleep (A paraître) Acute sleep deprivation increases serum levels of neuron-specific enolase (NSE) and S100 calcium binding protein B (S-100B) in healthy young men (Visuel© Konstiantyn - Fotolia.com)

Lire aussi: SOMMEIL: Comment les nuits blanches peuvent mener à l'obésité

NUITS BLANCHES et risque plus élevé de 48% de maladie cardiaque -


Interstitiel escarre

Interstitiel hydrot boostclosure

* Temps de fermeture de l’ulcère avec HydroTac® : moins de 15 semaines alors que les données de la littérature montrent que 40-60% des ulcères nécessitent 20 à 24 semaines pour cicatriser. (1) Mikosiński, J. et al. Clinical assessment of a foam dressing containing growth factor-enhancing hydrated polyurethanes. J Wound Care.2018;27(9):608-18. HydroTac® : DM de classe IIb – Fabricant : PAUL HARTMANN AG – Organisme notifié : CE 0123. Lire attentivement les instructions figurant dans la notice (et/ou sur l’étiquetage). Remboursé par les organismes d’assurance maladie : consultez les modalités sur le site www.ameli.fr. Réf : 14122018. Date de création : Décembre 2018

Autres actualités sur le même thème

Pages