Vous recherchez une actualité
Actualités

SOMMEIL: Pourquoi dormir sur le côté permet de mieux s'éclaircir les idées

Actualité publiée il y a 4 années 1 mois 5 jours
The Journal of Neuroscience

Le cerveau a son propre système d'évacuation, le système glymphatique, un système qui évacue les déchets par l’intermédiaire du liquide céphalo-rachidien. Mais, visualisé chez l’animal à l’IRM de contraste, ce système semble mieux fonctionner lorsque le cerveau est en position couchée ou latérale. De là, il n’y a qu’un pas pour conclure que dormir sur le côté, en position latérale pourrait mieux prévenir l’accumulation de ces déchets dans le cerveau et mieux prévenir le développement de la maladie d'Alzheimer et d'autres troubles neurologiques.

Le système glymphatique filtre les déchets via le liquide céphalo-rachidien (LCR) et ses échanges avec le liquide interstitiel, tout comme le système lymphatique du corps élimine les déchets provenant des organes. C'est pendant le sommeil que qu'il est le plus efficace. Parmi les déchets éliminés, les protéines β amyloïde et tau, caractéristiques des maladies neurodégénératives. En participant à l'élimination des protéines béta-amyloïdes, le système glymphatique est donc essentiel dans la prévention des maladies neurodégénératives. En le stimulant, on pourrait empêcher la formation des amas de protéines et donc freiner le développement de ces maladies, dont la maladie d'Alzheimer. Aujourd'hui les chercheurs de l'Université Stony Brook suggèrent que la position de sommeil latérale est favorable au bon fonctionnement du système glymphatique.


Dormir sur le côté, plutôt que sur le dos ou le ventre, apparaît ici sur un modèle de rongeur et à l'IRM, la meilleure position pour un fonctionnement optimal du système glymphatique. La position permet d'éliminer le plus efficacement les déchets du cerveau. Il se trouve d'ailleurs que chez l'homme et de nombreux animaux, cette position de sommeil latérale est la plus courante. Sur le plan de l'évolution, il semblerait que nous ayons adapté notre position de sommeil pour pouvoir éliminer de notre cerveau les déchets métaboliques qui s'accumulent durant la période d'éveil, commentent les auteurs.

Les auteurs suggèrent donc que,

· la position de sommeil latérale est la plus propice à l'évacuation des protéines néfastes,

· la position du corps et la qualité du sommeil doivent être prises en compte lors de l'évaluation, par imagerie, de la fonction de la voie glymphatique.

Finalement l'étude confirme qu'une des fonctions du sommeil est bien d'éliminer les toxines du cerveau : le sommeil va jusqu'à modifier la structure cellulaire du cerveau pour faciliter ce nettoyage cérébral et l'élimination des déchets. Il est de plus en plus reconnu que les troubles du sommeil vont accélérer la perte de la mémoire dans la maladie d'Alzheimer.

Source: The Journal of Neuroscience August 2015 doi: 10.1523/JNEUROSCI.1625-15.2015 The Effect of Body Posture on Brain Glymphatic Transport (Visuel@ Courtesy of Nedergaard Lab, University of Rochester Medical Center)

Lire aussi: Le CERVEAU a son propre système d'évacuation, le système glymphatique

SOMMEIL: Pourquoi une bonne nuit de repos permet de se vider le cerveau -

SOMMEIL et AZHEIMER: L'amyloïde attaque de nuit -

Autres actualités sur le même thème