Vous recherchez une actualité
Actualités

TABAGISME durant la grossesse, asthme sévère chez l'enfant à l'adolescence

Actualité publiée il y a 7 années 3 mois 2 semaines
Journal of Allergy and Clinical Immunology

Cette étude de l’Université de Californie - San Francisco qui a suivi près de 2.500 enfants afro-américains et latino-américains dont les mères ont fumé pendant la grossesse montre leur risque accru de symptômes aigus d'asthme à l’adolescence. Ces conclusions, publiées dans l’édition de juin du Journal of Allergy and Clinical Immunology sont cohérentes avec des taux de prévalence d’asthme constatés chez certains groupes de population, où les mères ont une propension plus élevée à fumer durant leur grossesse.

Les chercheurs constatent ainsi, qu'entre les âges de 8 et 17 ans, les enfants présentant des symptômes aigus d'asthme sont beaucoup plus susceptibles d'avoir des mères qui ont fumé pendant leur grossesse et même après ajustement avec d'autres facteurs comme le niveau d'éducation, socio-économique ou même l'exposition des enfants à la fumée du tabac.


Des adolescents de 17 ans montrent encore les effets d'une exposition in utero : Si les femmes fument pendant leur grossesse, leurs enfants ont un risque accru d'environ 50% d'asthme non contrôlé, même après contrôle de leur exposition actuelle au tabac, explique le Pr Sam S. Oh, chercheur en épidémiologie au Centre for Tobacco Research de l'UCSF, l'auteur principal de l'étude. Les résultats sont significatifs à la lumière de la plus grande proportion de femmes issues de minorités ethniques qui fument pendant leur grossesse et donc aboutissent à des taux plus élevés d'asthme dans ces deux communautés qu'en population générale.

La période de tabagisme importe peu sur les effets : Bien que des recherches approfondies aient déjà montré l'effet du tabagisme sur le risque d'asthme chez les jeunes enfants, la contribution relative du tabagisme pendant la grossesse n'avait pas été bien établie jusqu'à à ce jour. En particulier, cette étude montre que la période de tabagisme durant la grossesse (1er, second ou 3è trimestre) importe peu sur l'impact en termes d'asthme sur l'enfant, d'autant qu'une majorité des femmes enceintes « fumeuses » fument de manière continue durant l'ensemble de leur grossesse. Cependant, les femmes enceintes qui s'arrêtent, cessent plutôt au fur et à mesure de l'avancée de la grossesse et la majorité en fin de grossesse.

L'étude, américaine, estime que 13,8% des femmes continuent à fumer pendant leur grossesse, avec des disparités selon les communautés : Afro-Américaines : 18,8%, Portoricaines : 6% et Mexicaines : 3,8%. Seules 35% et 29% des femmes portoricaines et afro-américaines s'arrêtent durant leur grossesse vs 72% des mères mexicaines qui s'arrêteront de fumer avant la fin du second trimestre. Pour les chercheurs, c'est également une explication des taux de mortalité liés à l'asthme, plus élevés dans la communauté Afro-Américaine. De plus, ils précisent : «Nous savons que les Afro-Américains métabolisent différemment la nicotine. L'exposition in utero entraîne des changements dans l'ADN, mais nous ne savons pas comment cela influe sur l'asthme plus tard dans la vie de l'enfant ».

Deux causes restent possibles, des poumons endommagés in utero par le tabagisme de la mère ou un changement génétique lié à l'exposition in utero.

Source: Journal of Allergy and Clinical Immunology Volume 129, Issue 6 , Pages 1478-1483.e7, June 2012 doi:10.1016/j.jaci.2012.03.017“Effect of secondhand smoke on asthma control among black and Latino children via UCSF (Visuels) « Acute Teen Asthma Linked to Mom's Smoking

Lire aussi: GROSSESSE et TABAC: S'arrêter sans substitut nicotinique, c'est mieux!

Autres actualités sur le même thème