Vous recherchez une actualité
Actualités

TABAGISME: La Cytisine, le nouvel anti-tabac très prometteur

Actualité publiée il y a 7 années 7 mois 1 heure
New England Journal of Medicine

Ce nouveau composé, la Cytisine, pourtant déjà bien connu en Europe de l’Est, accroît de 6% le taux de sevrage tabagique chez de vrais fumeurs "à" 10 cigarettes ou plus par jour. Cette étude menée par des chercheurs de l'University College de Londres et publiée dans l’édition du 29 septembre du New England Journal of Medicine, qui prouve l’efficacité du composé, ouvre la voie à un nouveau médicament anti-tabac, probablement bien moins coûteux que les médicaments existants et qui pourrait fournir une aide précieuse au renoncement au tabac commercialisable dans le monde entier.

Le médicament de sevrage tabagique, la Cytisine est disponible dans certains pays d'Europe orientale (en Bulgarie depuis 1964) et d'anciens pays soviétiques, comme la Russie, depuis plus de 40 ans. Cependant, les chercheurs expliquent que le médicament n'a jamais été testé, dans les règles de l'art, pour répondre aux normes actuelles d'autorisation de mise sur le marché (AMM). Très peu d'études existent sur l'efficacité du composé, une méta-analyse parue dans la revue scientifique Minerva montrait que si la varénicline triple, par rapport à un placebo, la chance d'un arrêt du tabagisme persistant après un an, il y avait encore trop peu de données (une seule étude) pour tirer des conclusions sur l'efficacité de la cytisine.


Une performance supérieure aux traitements approuvés existants: Pour tester l'efficacité du médicament, les chercheurs ont donc mené une étude randomisée, en double aveugle auprès de 740 bénévoles qui ont reçu soit le médicament, soit un placebo, durant 25 jours :

• 1-3 jours: 6 comprimés de 1.5mg par jour (un comprimé toutes les deux heures)

• 4-12 jours: 5 comprimés par jour pendant 9 jours

• 13-16 jours: 4 comprimés par jour pendant 4 jours,

• 17-20 jours: 3 comprimés par jour pendant 4 jours

• 21-25 jours: 2 comprimés par jour pendant 5 jours

Ils constatent que 12 mois après le traitement, 8,4% (IC : 95% 2,7% à 9,2%) des participants prenant la cytisine ont réussi à arrêter de fumer, vs 2,4% des participants sous placebo. Cela équivaut à un supplément de 6%. Les personnes prenant la cytisine ont donc 3,4 fois plus de chance d'abandonner vs placebo (IC : 95%).

En plus de ces résultats prometteurs, le médicament serait très peu coûteux, surtout en comparaison des produits existants.

Plus efficace que la varéciline et les substituts nicotiniques: Les chercheurs rapportent que cette augmentation du taux de sevrage tabagique est plus élevée que celui rapporté pour la varéniciline (3 fois plus) et que les thérapies de substitution de la nicotine (1,6 fois plus). Les effets secondaires gastro (estomac et intestin) ont été néanmoins rapportés significativement plus souvent chez les participants recevant la cytisine (13,8%) que chez ceux recevant le placebo (8,1%).

Bien que cette étude n'ait duré que 12 mois, les chercheurs concluent à l'efficacité de la cytisine était dans le sevrage tabagique. Le prix peu élevé de la cytisine, comparé aux autres pharmacothérapies anti-tabac, laisse espérer un nouveau traitement abordable de renoncement au tabac commercialisable dans le monde entier.

Source: New England Journal of Medicine 2011; 365:1193-1200, September 29 2011 Placebo-Controlled Trial of Cytisine for Smoking Cessation.

Autres sources :

Minerva 2007; 6(8): 120-121 et Analyse de Nicotine receptor partial agonists for smoking cessation. Cochrane Database Syst Rev 2007, Issue 1.

Etter JF. Cytisine for smoking cessation: a literature review and meta-analysis. Arch Intern Med 2006;166:1553-9.

Accéder à nos dernières actualités sur le Tabagisme


Interstitiel mediset

Autres actualités sur le même thème

Pages