Actualités

Une pomme par jour éloigne le RISQUE CARDIAQUE

Actualité publiée il y a 11 années 2 mois 3 semaines
Experimental Biology 2011

"Une pomme par jour éloigne le médecin", cela pourrait être un vieil adage mais c’est la conclusion scientifique de chercheurs du département nutrition de l’Université de Floride. Dans cette étude, une pomme par jour abaisse le “mauvais cholestérol”, le taux de lipidémie, les protéines inflammatoires C-réactives et augmente légèrement le “bon” cholestérol, démontrant ainsi des effets cardioprotecteurs. Ces conclusions, tout à fait “scientifiques”, ont été présentées le 12 avril au Congrès annuel Experimental Biology à Washington, DC.

Mais pourquoi les pommes? Apportent-elles des bénéfices particuliers? Selon ces chercheurs, le Pr Bahram H. Arjmandi et le Pr. Margaret A. Sitton, les pommes seraient un véritable «fruit miracle» qui procure bien des avantages au-delà de sa teneur en fibres. Des études sur l'animal ont déjà montré que la pectine des pommes et leurs polyphénols améliorent le métabolisme des lipides et réduisent la production de molécules inflammatoires (protéine C-réactive).


Cette recherche est la première à évaluer les effets à long terme cardioprotecteurs d'une consommation quotidienne de pommes chez la femme ménopausée. Elle a porté sur 160 femmes âgées de 45-65 randomisées en deux groupes recevant 2 régiles alimentaires: Le premier groupe a consommé 75g par jour de pommes séchées durant 1 année, l'autre groupe a consommé 75g de pruneaux tous les jours durant un an. Des échantillons de sang ont été prélevés à 3, 6 et 12 mois.

Les résultats ont surpris l'auteur principal, le Dr Arjmandi, qui déclare constater "des changements incroyables chez les femmes mangeuses de pommes”. En effet ces participantes connaissent à 6 mois, une baisse de 23% de leur “mauvais” cholestérol (LDL), une augmentation de 4% du “bon cholestérol” (HDL) et un abaissement du taux lipidique et de protéine C-réactive.

Des calories supplémentaires qui n'entraînent aucune prise de poids: Les 240 calories supplémentaires de pomme séchée consommées par jour n'ont pas conduit à un gain de poids chez ces femmes consommatrices, en réalité ces participantes ont perdu en moyenne 3,3 kg sur l'année de suivi. "La perte de poids est un bénéfice supplémentaire à cet apport quitidien de pomme".

Un autre avantage, tout le monde peut manger des pommes.