Actualités

VIH-VHC: Lancement de l'Enquête Gays et Lesbiennes 2011

Actualité publiée il y a 11 années 1 mois 2 semaines
Institut de Veille sanitaire

L’insertion d’un questionnaire volontaire et anonyme dans le magazine Têtu du mois de juin, la mise en ligne de deux questionnaires pour les hommes et les femmes et sur une cinquantaine de sites identitaires gays et lesbiens permettra à l'Institut de veille sanitaire (InVS) de mener sa nouvelle Enquête Presse Gays et Lesbiennes 2011 sur les modes de vie et les comportements préventifs face au VIH chez les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HSH) et, pour la première fois, chez les femmes ayant des relations sexuelles avec les femmes (FSF).


Cette étude 2011 est coordonnée et réalisée par l'InVS avec le soutien scientifique et financier de l'Agence Nationale de Recherches sur le sida et les hépatites virales (ANRS). Elle s'adresse à tous les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et toutes les femmes ayant des relations sexuelles avec des femmes ou toute personne se définissant homosexuelle, lesbienne ou bisexuelle quels que soient l'âge, la situation conjugale ou sentimentale, le nombre de partenaires sexuels, le statut sérologique VIH. Dans un contexte épidémiologique préoccupant où les contaminations par le VIH lors de rapports sexuels entre hommes ne diminuent pas, et où peu de données sont disponibles sur la santé sexuelle des femmes homo-bisexuelles, le renouvellement et la modernisation de l'Enquête Presse Gays et Lesbiennes étaient impératifs.

Son objectif, suivre les changements de comportements et leur impact sur la diffusion de l'infection à VIH chez les HSH en France, ainsi que leur mode de vie et de sociabilité. Pour la première fois, l'EPGL recueillera des informations similaires sur la santé sexuelle, les modes de vie des FSF. Dans les deux cas, la collecte de données comportementales fines permettra de mettre en place des programmes de prévention au plus proche des habitudes de vie de la population gay et lesbienne.

dans ce questionnaire d'une trentaine de minutes qui permettra d'aporter des réponses essentielles pour permettre aux pouvoirs publics de mieux prendre en compte les besoins des homo- et bisexuel-les. Des données intermédiaires seront mises en ligne sur le site progressivement. Les premiers résultats seront communiqués aux associations puis publiés à partir du printemps 2012.