35762 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

PSYCHO: L’anxiété modifie notre perception de l'espace vital


Actualité publiée le 03-09-2013
The Journal of Neuroscience

Intéressante étude que celle de cette équipe de l’University College London qui montre comment la perception que nous avons de l’espace qui nous entoure est impactée par l’anxiété. Comme si notre espace vital avait besoin de s’agrandir avec le niveau d’anxiété. Des conclusions présentées dans le Journal of Neuroscience qui vont jusqu’à définir les limites, moyennes, de cet « espace péri-personnel ».

 

Cet espace vital, entre 2 individus, varie selon les sujets, bien sûr, mais il existe des limites moyennes, au-delà desquelles se rapprocher un peu plus constitue une menace et entraîne une réponse réflexe défensive. Ainsi, entre deux visages, cette limite théorique vient d’être estimée entre 20 et 40 cm.

 

C’est grâce à une expérience impliquant 15 participants, âgés de 20 à 37 ans, que les Drs Chiara Sambo et Giandomenico Iannetti le Dr Sambo de l’UCL ont pu définir la distance, -4, 20, 40 ou 60 cm-  déclenchant un réflexe, ici de clignement. Ils ont ensuite rapproché ces données « réflexes » expérimentales aux résultats de tests d’auto-évaluation de l’anxiété dans diverses situations.

L’étude montre que,

·         les sujets les plus anxieux réagissent plus fortement à un stimulus à 20cm du visage que les moins anxieux,

·         les plus anxieux ont donc besoin d’un plus grand «espace péripersonnel défensif», écrivent les chercheurs,

·         ils perçoivent les menaces comme étant plus proches, que les individus moins anxieux et pour un stimulus à la même distance.

 

C’est la première mesure objective de la zone que chaque individu considère comme « vitale », et en deçà de laquelle, il s’estime attaqué ou en danger. A partir de là, des tests pourront peut-être être développés pour évaluer les niveaux d’anxiété, en particulier pour certains professionnels occupant des emplois dangereux et devant pouvoir contrôler leur anxiété.

 

Source: The Journal of Neuroscience 28 August 2013 doi: 10.1523/​JNEUROSCI.0706-13.2013 Better safe than sorry? The safety margin surrounding the body is increased by anxiety (Visuel © Roman Sluka - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités en Psycho

 

 

 


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 03/09/2013 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Neuro
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
SANTÉ PUBLIQUE : Mais comment vont les soixantenaires ?
Actualité publiée hier
OBÉSITÉ: Une mini-molécule qui fait fondre la graisse
Actualité publiée hier
ÉVOLUTION: La mémoire génétique des famines réduit la longévité des hommes
Actualité publiée hier
ADOLESCENCE: Morosité ne rime pas et au contraire avec échec scolaire
Actualité publiée hier
GROSSESSE: A mère fumeuse, risque d’enfant toxico ?
Actualité publiée il y a 2 jours
GRAISSES SATURÉES: Un peu, pas trop, elles peuvent être bonnes pour la santé
Actualité publiée il y a 2 jours
CANCER de la PROSTATE: Le nouvel agent d'imagerie qui identifie plus tôt et plus précis
Actualité publiée il y a 2 jours
La STIMULATION MAGNÉTIQUE pour raviver sans effort les souvenirs enfouis
Actualité publiée il y a 2 jours
FERTILITÉ masculine: Les spermatozoïdes préfèrent l’exercice modéré
Actualité publiée il y a 3 jours
MÉNOPAUSE : La nécessité d'enrayer le déclin de la fonction pulmonaire
Actualité publiée il y a 3 jours
DÉVELOPPEMENT: Pourquoi à 2 ans, il ne faut pas trop leur parler comme à des bébés
Actualité publiée il y a 3 jours
CANCER du SEIN : Bloquer la mitochondrie pour épuiser la cellule tumorale
Actualité publiée il y a 3 jours
DÉCLIN COGNITIF: Dans un cas sur 3 vient la dépression
Actualité publiée il y a 3 jours
INCONTINENCE: La composition corporelle, graisse ou muscle, affecte le risque chez les femmes âgées
Actualité publiée il y a 4 jours
IDENTITÉ: Chacun a une voix unique avec ses propres dérives acoustiques
Actualité publiée il y a 4 jours
ALZHEIMER: Découverte d’un lien entre le cerveau et l’os
Actualité publiée il y a 4 jours
ALCOOL: Sa consommation associée à un risque accru de mélanome
Actualité publiée il y a 4 jours
MALADIES CHRONIQUES: Croquer quelques noix pour éloigner le risque
Actualité publiée il y a 5 jours
LONGÉVITÉ: Mais quel est le sport qui permet de vivre le plus longtemps ?
Actualité publiée il y a 8 jours
ASPIRINE: Grands bénéfices pour petits maux d’estomac
Actualité publiée il y a 10 jours
SPIRITUALITÉ: La transcendance procure aussi sa récompense
Actualité publiée il y a 7 jours
IMMUNOMÉTABOLISME: Et si tout passait par le microbiote ?
Actualité publiée il y a 10 jours
ÂGE et APPRENTISSAGE : Il n'est jamais trop tard pour apprendre
Actualité publiée le 06-12-2016
PARODONTITE: Bientôt un vaccin contre P. gingivalis ?
Actualité publiée il y a 5 jours
PERTE de POIDS : L’évolution contribue à expliquer l’effet yo-yo et la reprise de poids
Actualité publiée il y a 5 jours
PARKINSON : Et si la maladie commençait dans le microbiote ?
Actualité publiée il y a 6 jours
FAUSSE COUCHE : Pas besoin de trop attendre avant la prochaine tentative
Actualité publiée il y a 6 jours
PHARMACOCINÉTIQUE: Des bulles lipidiques pour franchir la barrière hémato-encéphalique
Actualité publiée il y a 5 jours
CICATRISATION des plaies : Électrocuter le biofilm pour l’éliminer
Actualité publiée il y a 6 jours
SYNDROME DOULOUREUX régional complexe: La seule vision de la douleur peut faire très mal!
Actualité publiée il y a 6 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques