36102 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico
publicité

RESVÉRATROL et LONGÉVITÉ: La voie des activateurs de sirtuines à nouveau confirmée


Actualité publiée le 26-03-2013
Science

Le resvératrol du vin rouge réactive les gènes sirtuines et en particulier l’enzyme SIRT1 qui va redonner un « coup de jeune » à nos mitochondries, ces mini-batteries cellulaires qui s’épuisent avec le temps. Des activateurs plus puissants que cet antioxydant du vin rouge constituent donc une cible prometteuse pour le développement de médicaments anti-âge. Cette étude publiée dans la revue Science décrypte le mécanisme moléculaire de cette interaction et identifie la clé de cette activation. Le développement de composés pharmaceutiques qui, par le même processus que le resvératrol vont pouvoir prévenir ou traiter les maladies liées au vieillissement, devient donc théoriquement possible.

Le resvératrol, ce polyphénol du vin rouge, a déjà démontré de multiples bénéfices pour la santé, des capacités préventives contre le diabète, les maladies cardiovasculaires ainsi que certains cancers, comme le cancer du sein et de la prostate et s'avère efficace contre le déclin cognitif. Ses effets antivieillissement lié à sa qualité d'antioxydant naturel, ont déjà en effet été suggérés à plusieurs reprises, dont récemment, dans la revue Cell Metabolism. Son action sur l’enzyme SIRT1, une molécule unique anti-vieillissement capable d’allonger la longévité et de prévenir les maladies liées à l’âge est décryptée dans cette nouvelle étude.

Les sirtuines, un groupe de gènes aux capacités protectrices, sont au cœur de la recherche sur le vieillissement et de précédentes études ont montré que le resvératrol augmente leur activité. En particulier elle d'un gène spécifique, SIRT1, qui protège le corps contre les maladies, en stimulant les mitochondries, nos « batteries cellulaires ». Or les mitochondries fatiguent avec le temps, l’action de SIRT pourrait donc contrer ces effets du vieillissement.  

Resvératrol ou activateurs ? Certes, le resvératrol donné à des souris, double leur endurance et les protège contre les effets de l'obésité et du vieillissement. Certes, le resvératrol est aujourd’hui le composé qui active le plus efficacement SIRT1. Mais sa concentration naturelle, dans le vin par exemple, n’est pas suffisante à déclencher ces effets. De plus, si aujourd’hui, l’on s’accorde sur l’impact sur la santé mondiale, d’une molécule, type resvératrol, capable de traiter les maladies liées au vieillissement, si l’enzyme SIRT1 est bien identifiée, il reste une controverse autour du mécanisme d'activation de ces sirtuines. Un activateur chimique « proche du resvératrol » serait-il capable d’entraîner les mêmes effets ?

L'équipe a alors testé environ 2.000 mutants du gène SIRT1 dans l’objectif d’identifier un mutant capable de bloquer l’effet resvératrol. En identifiant ce mutant, les chercheurs pourraient avancer dans la compréhension du mécanisme d’activation. Ce mutant, finalement identifié, s'avère obtenu par substitution d'un seul acide aminé, sur les 747 qui composent SIRT1. Lorsque les chercheurs remplacent le gène SIRT1 normal par ce gène mutant dans des cellules musculaires et de la peau, ils constatent que le resvératrol comme les autres activateurs développés, n’ont aucun effet sur les cellules mutantes. Ainsi, un seul acide aminé dans SIRT1, Glu230, s’avère essentiel pour l'activation de SIRT 1 par le resvératrol ou la nouvelle classe d'activateurs.
L’étude montre ainsi que SIRT1 peut être directement activée par un mécanisme commun à différents activateurs, proche du resvératrol.

Ces résultats confirment ainsi l’espoir de pouvoir développer des activateurs de SIRT1 plus puissants que le resvératrol dans sa concentration naturelle.

 

Source: Science 8 March 2013 DOI: 10.1126/science.1231097 Evidence for a Common Mechanism of SIRT1 Regulation by Allosteric Activators (Vignette Fotolia)

Lire aussi : RESVÉRATROL: La souris a déjà sa formule anti-âge -


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Recherche
Géronto
SHARE :
publicité
Consulter toutes nos actualités
PROFESSIONNELS de SANTÉ LIBÉRAUX : Moral, vocation et regroupement
Actualité publiée il y a 5h60mn
Le GLUTATHION, un super antioxydant qui stimule aussi les défenses immunitaires
Actualité publiée hier
ASPIRINE : Quels effets sur la capacité cognitive ?
Actualité publiée hier
DIABÈTE, OBÉSITÉ : La protéine qui fait de la mauvaise graisse
Actualité publiée hier
INCONTINENCE: Principes d'hygiène et de protection de la peau chez le patient dément
Actualité publiée hier
Syndrome de FATIGUE CHRONIQUE : Et si c’était le microbiome ?
Actualité publiée hier
TUBERCULOSE : L'intelligence artificielle pour la diagnostiquer
Actualité publiée hier
CANNABINOÏDES : Efficaces à soulager certaines maladies de peau
Actualité publiée hier
DÉPRESSION : Elle double le risque de décès en cas de maladie cardiaque
Actualité publiée hier
CAFÉ : 4 tasses par jour pour un max de bénéfices et pas d’effets toxiques
Actualité publiée il y a 5 jours
ACCOUPLEMENT : Attrape-moi si tu peux !
Actualité publiée il y a 6 jours
BOUFFÉES de CHALEUR: Précoces, elles alertent sur une mauvaise fonction vasculaire
Actualité publiée il y a 7 jours
MICROBIOTE INTESTINAL : La protéine qui veille sur son équilibre
Actualité publiée il y a 5 jours
SOMMEIL : Et si tout son secret résidait dans nos gènes ?
Actualité publiée il y a 6 jours
FIBROMYALGIE : La stimulation transcrânienne pour gérer la douleur chronique
Actualité publiée il y a 4 jours
SCLÉROSE en PLAQUES : Découverte d’une protéine clé de la maladie
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ : Sa prévention passe par une routine de sommeil chez le petit enfant
Actualité publiée il y a 3 jours
ALZHEIMER : Les infirmières en première ligne pour l’évaluation et le diagnostic
Actualité publiée il y a 3 jours
GREFFE DE REIN : Le test d’urine qui prédit son pronostic
Actualité publiée il y a 4 jours
ALIMENTATION : Elle pèse lourd dans le risque d’arthrose
Actualité publiée il y a 3 jours
DIABÈTE, OBÉSITÉ : Les récepteurs de la graisse brune sont-ils la clé ?
Actualité publiée il y a 4 jours
Le TABAGISME, l’ennemi juré de la cicatrisation
Actualité publiée il y a 3 jours
ULCÈRE DIABÉTIQUE : La promesse d’une oxygénothérapie ciblée
Actualité publiée il y a 4 jours
OBÉSITÉ et cetera, les 5 facteurs qui détruisent le foie
Actualité publiée il y a 5 jours
SOMMEIL : Le lit qui simule un trajet en voiture pour endormir bébé
Actualité publiée il y a 5 jours
ÉDULCORANTS : Boissons artificiellement sucrées et risque d’AVC
Actualité publiée il y a 5 jours
RÉTINITE: L'édition du génome pour restaurer la vision
Actualité publiée il y a 6 jours
GRIPPE: De la bave de crapaud pour de nouveaux antiviraux
Actualité publiée il y a 7 jours
MICROBIOTE : Un régime riche en graisse agresse dès l’oesophage
Actualité publiée il y a 7 jours
De l’HÔPITAL à la VILLE, les bénéfices de l’intégration verticale
Actualité publiée il y a 7 jours
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques