36202 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico
publicité

RESVÉRATROL et LONGÉVITÉ: La voie des activateurs de sirtuines à nouveau confirmée


Actualité publiée le 26-03-2013
Science

Le resvératrol du vin rouge réactive les gènes sirtuines et en particulier l’enzyme SIRT1 qui va redonner un « coup de jeune » à nos mitochondries, ces mini-batteries cellulaires qui s’épuisent avec le temps. Des activateurs plus puissants que cet antioxydant du vin rouge constituent donc une cible prometteuse pour le développement de médicaments anti-âge. Cette étude publiée dans la revue Science décrypte le mécanisme moléculaire de cette interaction et identifie la clé de cette activation. Le développement de composés pharmaceutiques qui, par le même processus que le resvératrol vont pouvoir prévenir ou traiter les maladies liées au vieillissement, devient donc théoriquement possible.

Le resvératrol, ce polyphénol du vin rouge, a déjà démontré de multiples bénéfices pour la santé, des capacités préventives contre le diabète, les maladies cardiovasculaires ainsi que certains cancers, comme le cancer du sein et de la prostate et s'avère efficace contre le déclin cognitif. Ses effets antivieillissement lié à sa qualité d'antioxydant naturel, ont déjà en effet été suggérés à plusieurs reprises, dont récemment, dans la revue Cell Metabolism. Son action sur l’enzyme SIRT1, une molécule unique anti-vieillissement capable d’allonger la longévité et de prévenir les maladies liées à l’âge est décryptée dans cette nouvelle étude.

Les sirtuines, un groupe de gènes aux capacités protectrices, sont au cœur de la recherche sur le vieillissement et de précédentes études ont montré que le resvératrol augmente leur activité. En particulier elle d'un gène spécifique, SIRT1, qui protège le corps contre les maladies, en stimulant les mitochondries, nos « batteries cellulaires ». Or les mitochondries fatiguent avec le temps, l’action de SIRT pourrait donc contrer ces effets du vieillissement.  

Resvératrol ou activateurs ? Certes, le resvératrol donné à des souris, double leur endurance et les protège contre les effets de l'obésité et du vieillissement. Certes, le resvératrol est aujourd’hui le composé qui active le plus efficacement SIRT1. Mais sa concentration naturelle, dans le vin par exemple, n’est pas suffisante à déclencher ces effets. De plus, si aujourd’hui, l’on s’accorde sur l’impact sur la santé mondiale, d’une molécule, type resvératrol, capable de traiter les maladies liées au vieillissement, si l’enzyme SIRT1 est bien identifiée, il reste une controverse autour du mécanisme d'activation de ces sirtuines. Un activateur chimique « proche du resvératrol » serait-il capable d’entraîner les mêmes effets ?

L'équipe a alors testé environ 2.000 mutants du gène SIRT1 dans l’objectif d’identifier un mutant capable de bloquer l’effet resvératrol. En identifiant ce mutant, les chercheurs pourraient avancer dans la compréhension du mécanisme d’activation. Ce mutant, finalement identifié, s'avère obtenu par substitution d'un seul acide aminé, sur les 747 qui composent SIRT1. Lorsque les chercheurs remplacent le gène SIRT1 normal par ce gène mutant dans des cellules musculaires et de la peau, ils constatent que le resvératrol comme les autres activateurs développés, n’ont aucun effet sur les cellules mutantes. Ainsi, un seul acide aminé dans SIRT1, Glu230, s’avère essentiel pour l'activation de SIRT 1 par le resvératrol ou la nouvelle classe d'activateurs.
L’étude montre ainsi que SIRT1 peut être directement activée par un mécanisme commun à différents activateurs, proche du resvératrol.

Ces résultats confirment ainsi l’espoir de pouvoir développer des activateurs de SIRT1 plus puissants que le resvératrol dans sa concentration naturelle.

 

Source: Science 8 March 2013 DOI: 10.1126/science.1231097 Evidence for a Common Mechanism of SIRT1 Regulation by Allosteric Activators (Vignette Fotolia)

Lire aussi : RESVÉRATROL: La souris a déjà sa formule anti-âge -


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Recherche
Géronto
SHARE :
publicité
Consulter toutes nos actualités
PSYCHO : Quand les émotions nous submergent
Actualité publiée hier
Maladie de HUNTINGTON : Le test sanguin qui prédit son apparition et suit sa progression
Actualité publiée hier
GROSSESSE : Apnée chez la mère et risque de réanimation à la naissance
Actualité publiée hier
HÔPITAL : Pourquoi les patients en sortent contre avis médical ?
Actualité publiée il y a 2 jours
ACUPUNCTURE : L’alternative analgésique même en urgence
Actualité publiée il y a 2 jours
GRIPPE AVIAIRE : La prochaine pandémie est-elle à 3 mutations près ?
Actualité publiée il y a 2 jours
ARTHRITE PSORIASIQUE : 2 thérapeutiques contre les symptômes articulaires et dermatologiques
Actualité publiée il y a 2 jours
GROSSESSE: L'expression abdominale, un geste risqué toujours pratiqué
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ INFANTILE : La bonne alimentation est avant tout un apprentissage cognitif
Actualité publiée il y a 3 jours
ECZÉMA : Une manifestation cardiovasculaire ?
Actualité publiée il y a 3 jours
AUTISME : Pourquoi le contact visuel est difficile
Actualité publiée il y a 3 jours
ULCÈRE VEINEUX : Rosidal® K, une nouvelle donne dans la compression médicale
Actualité publiée il y a 4 jours
JUMEAUX : Mais pourquoi l’un est-il plus petit que l'autre ?
Actualité publiée il y a 4 jours
SÉDENTARITÉ : 19 ans ou 60 ans, mêmes comportements !
Actualité publiée il y a 4 jours
GROSSESSE : Obésité maternelle et risque de malformations congénitales
Actualité publiée il y a 4 jours
DIABÈTE et PERTE de POIDS : Pourquoi le régime végé nous fait plus léger
Actualité publiée il y a 6 jours
INFLAMMATION et MALADIE MENTALE : Un lien mystérieux enfin décrypté
Actualité publiée il y a 5 jours
PARENTALITÉ : Pourquoi une mère donnerait sa vie pour ses enfants
Actualité publiée il y a 8 jours
CANCER : Un antibiotique et la vitamine C pour tuer les cellules cancéreuses
Actualité publiée il y a 9 jours
CERVEAU : Il a l'intelligence de compenser avec l'âge
Actualité publiée il y a 11 jours
CANCER du CERVEAU : L’acide oléique de l’huile d’olive en prévention
Actualité publiée il y a 8 jours
PARENTALITÉ : Guerre des mères, guerre des nerfs
Actualité publiée il y a 5 jours
TABAGISME : Actif ou passif, il enfume les articulations
Actualité publiée il y a 5 jours
DOULEUR CHRONIQUE : Nouvelles preuves d’efficacité de la thérapie cognitive
Actualité publiée il y a 5 jours
ANTIBIOTIQUES à l’HÔPITAL : Trop d’automatismes, trop d’effets indésirables
Actualité publiée il y a 6 jours
ALZHEIMER: Diagnostiquer le déclin cognitif à 4 ans
Actualité publiée il y a 6 jours
DYSTROPHIE et MYOPATHIE : Découverte d'un gène clé de régénération musculaire
Actualité publiée il y a 6 jours
TABAGISME : Lorsque l’ADN est touché, aujourd’hui ça se voit
Actualité publiée il y a 8 jours
ASPIRINE : Éviter le risque de saignement chez les plus âgés
Actualité publiée il y a 9 jours
SYNDROME de SJÖGREN : L’infection bactérienne qui augmente le risque
Actualité publiée il y a 9 jours
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques