Vous recherchez une actualité
Actualités

ACCÈS aux SOINS: Médecins du Monde en appelle à la solidarité

Actualité publiée il y a 7 années 3 mois 5 jours
MdM

Le 17 octobre, c’est la Journée internationale du refus de la misère. C’est aussi la publication du dernier baromètre de Médecins du Monde publie son baromètre annuel sur l’accès aux soins des plus démunis en France avec son constat d’une importante détérioration des conditions d’accès aux soins et un rappel de l’Association, « la Solidarité, c’est un remède contre les inégalités ».

Avec ses plus de 40.000 consultations données dans l'année, pour près de 30.000 patients, soit une augmentation de 22% depuis 2008 et plus de 5% en un an, Médecins du Monde nous livre une tendance à la détérioration de l'accès aux soins, pour les plus vulnérables. 98% des patients qui ont consulté MdM vivent sous le seuil de pauvreté et 72% sont sans domicile fixe ou en logement précaire.


Les groupes les plus vulnérables comme les femmes enceintes ou les enfants en bas âge viennent toujours plus nombreux en consultation. Ainsi, 2.800 mineurs ont été accueillis en 2011, un chiffre en augmentation de 48% depuis 2008. Parmi ces mineurs, la proportion de jeunes enfants augmente aussi, avec près d'une consultation sur 2 consacrée à un moins de 7 ans. Quant aux femmes enceintes, 45% ont un retard dans leur suivi de grossesse.

Chez ces patients démunis, le report de soins est fréquent, et les soins sont tardifs en regard des pathologies rencontrées. Pari ces patients, 20% ont dû renoncer à au moins un soin dans l'année et près de 40% accèdent trop tardivement aux soins. Les pathologies sont aggravées par les mauvaises conditions de vie alors que la plupart du temps (40%) le besoin de prise en charge des patients s'inscrit dans la durée. Plus de 10% des patients sont atteints de pathologies graves telles que l'hypertension artérielle, le diabète, l'asthme, l'épilepsie, un cancer ou encore une psychose.

Les problèmes de santé repérés sont,

· les infections respiratoires (22 %),

· les pathologies digestives (18 %),

· les pathologies ostéoarticulaires (16 %),

· Les pathologies psychiques ou psychiatriques (11 %).

- Enfin, l'état bucco-dentaire des personnes rencontrées est particulièrement dégradé avec 3 à 5 dents manquantes ou cariées.

- La couverture vaccinale est faible avec des taux de vaccination variant de 26 à 41 % selon les vaccins et toujours inférieures aux recommandations nationales.

Une conséquence de la crise économique et sociale qui touche directement les personnes les plus pauvres et remet plus que jamais en question le principe de l'égalité d'accès aux soins pour tous. Médecins du Monde se dit donc vigilant : « Malgré les promesses de campagne du nouveau gouvernement, des atteintes à l'accès aux soins des plus précaires persistent. Médecins du Monde, en tant qu'acteur sanitaire et social, attire l'attention sur ces inégalités de santé et propose de nouvelles formes de réponses et d'actions" et interpelle le gouvernement sur l'urgence d'une politique sanitaire et sociale vraiment solidaire en temps de crise.

Autres actualités sur le même thème