Vous recherchez une actualité
Actualités

ALLAITEMENT maternel: Il stimule le cerveau des bébés

Actualité publiée il y a 6 années 4 mois 2 semaines
JAMA Pediatrics

L'allaitement maternel est bénéfique à la mère et à l’enfant et, si poursuivi jusqu'à l'âge d'un an, il pourrait stimuler le développement du cerveau de l’enfant et optimiser son Q.I., suggère cette étude de Harvard, présentée dans la revue Pediatrics. Un nouvel argument pour un allaitement maternel exclusif durable.

De nombreuses études ont lié l'allaitement maternel à un grand nombre de bénéfices pour la santé de l'enfant, dont l'amélioration de la fonction cérébrale. De précédentes études ont également montré l'association entre un allaitement maternel prolongé et l'appartenance des parents aux classes moyennes ou supérieures, un autre facteur (ici de confusion) de Q.I. Les auteurs rappellent les recommandations de base sur l'allaitement soit un allaitement maternel exclusif pendant 6 mois et maternel ou mixte durant au moins un an.


Cette étude de la Harvard Medical School et de la Harvard School of Public Health a porté sur la relation entre l'allaitement maternel, sa durée et les capacités mentales des enfants aux âges de 3 et 7 ans. L'étude Elle a également examiné si la consommation de poisson (par la mère) pendant l'allaitement a un effet sur cette association. Les auteurs ont utilisé les données d'une large étude sur les facteurs liés à la grossesse et la santé des enfants. 1.312 mères et leurs enfants ont été suivis durant 7 ans, après la naissance. Les données sur le mode d'allaitement ont été recueillies. A 3 ans les enfants ont été soumis à un test de langage et de vocabulaire (Peabody), à 7 ans à des tests de mémoire et d'apprentissage. Les chercheurs ont pris en compte l'ensemble des facteurs de confusions connus dont les scores de la mère aux tests d'intelligence.

L'analyse confirme, par association, que les enfants allaités plus longtemps font de meilleurs scores aux tests de langage à 3 ans et aux tests de Q.I. à 7 ans, vs les enfants sevrés plus rapidement, soit,

· des scores plus élevés au test de vocabulaire à 3 ans avec une augmentation du score en fonction du nombre de mois de l'allaitement,

· des scores plus élevés au test d'intelligence à 7 ans, avec également une augmentation du score en fonction de la durée de l'allaitement,

· Il n'y a en revanche aucune association entre la durée de l'allaitement et les capacités en dessin ou la coordination motrice.

· Un léger effet « allaitement » sur les scores cognitifs est suggéré chez les enfants des mères qui consommaient 2 portions de poisson (ou plus) par semaine, mais non significatif.

La conclusion est une association certaine entre la durée de l'allaitement maternel exclusif et de meilleures capacités de langage à 3 ans et un QI plus élevé à 7 ans. Mais cela reste une association.

Source: Jama Pediatrics doi:10.1001/jamapediatrics.2013.455 online July 29 2013 Infant Feeding and Childhood Cognition at Ages 3 and 7 Years: Effects of Breastfeeding Duration and Exclusivity

Lire aussi : Q.I.: Comment favoriser le développement des enfants

Et si ALIMENTATION et Q.I. étaient liés chez les enfants ?

Accéder aux dernières actualités sur l'Allaitement

Lire aussi : ALLAITEMENT: Les bébés nourris à la demande font des enfants plus futés

Accéder au dossier Allaitement Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème