Vous recherchez une actualité
Actualités

AVC: Le lycopène des tomates peut-il sérieusement réduire le risque?

Actualité publiée il y a 6 années 4 mois 1 semaine
Neurology

Oui, la tomate, consommée crue ou cuite ou via des aliments préparés, est bien associée à un moindre risque d'accident vasculaire cérébral, confirme cette étude finlandaise publiée dans l’édition du 9 octobre de Neurology, la revue de l'American Academy of Neurology. Ce n’est pas la première fois qu’une étude scientifique met en avant ces bénéfices d'un de ses anti-oxydants, le lycopène, un marqueur sérique de sa consommation, et confirme, au-delà, qu'une alimentation riche en fruits et légumes est associée à un moindre risque d'accident vasculaire cérébral.

Une étude publiée dans la revue Maturitas a déjà suggéré les bénéfices du lycopène, un antioxydant, fortement présent dans la tomate et responsable de sa coloration rouge. Ainsi, un apport de 25 mg par jour ou plus avait été associé à une réduction de 7.55±6.15mg/dl du cholestérol LDL (le mauvais) et de −10.35±5.64mg/dl, du cholestérol total.


Le Pr Jouni Karppi, de l'Université de Finlande (Kuopio) a suivi, durant 12 années, 1.031 hommes finlandais, âgés de 45 à 65 ans, que les niveaux sanguins les plus élevés de lycopène, vs les plus faibles, sont associés à une réduction de 55% du risque d'AVC. Au cours de l'étude, 67 participants ont subi un AVC.

· Parmi les 258 participants avec les niveaux de lycopène les plus faibles, 25 ont eu un AVC.

· Parmi les 259 participants avec les niveaux les plus élevés de lycopène, 11 ont subi un AVC.

· Lorsque les chercheurs regardent la proportion liée à des caillots sanguins, les résultats s‘avèrent encore plus significatifs. Les participants à plus hauts niveaux de lycopène ont un risque diminué de 59% d'accident vasculaire cérébral vs les participants présentant les niveaux les plus bas.

· Les niveaux sanguins d'autres antioxydants, tels qu'alpha-carotène, bêta-carotène, alpha-tocophérol et rétinol ne sont pas associés avec le risque d'AVC.

Des résultats qui confirment que les concentrations sériques de lycopène, comme marqueur de la consommation de tomates et de produits à base de tomate, diminuent bien le risque d'accident vasculaire cérébral et ischémique chez les hommes.

Source: Neurology October 9, 2012 doi: 10.1212/WNL.0b013e31826e26a6 Serum lycopene decreases the risk of stroke in men- A population-based follow-up study (Visuel © karandaev - Fotolia.com)

Lire aussi : CHOLESTÉROL: Les tomates et leur lycopène, un petit effet statines ? -


Interstitiel escarre

Autres actualités sur le même thème

Pages


Interstitiel escarre